BlackBerry DTEK50 : un smartphone Android placé sous le signe de la sécurité

MobilitéSmartphones
1 0

BlackBerry poursuit ses efforts sur Android avec le lancement du DTEK50, smartphone de milieu de gamme décrit comme « le plus sécurisé au monde ».

BlackBerry vient de dévoiler officiellement le DTEK50, soit son second smartphone évoluant sous l’OS mobile Android.

On est en présence d’un terminal équipé d’un écran de 5,2 pouces protégé des rayures et défini en Full HD (1920 par 1080 pixels), soit une résolution de 424 ppp (pixels par pouce).

L’appareil peut s’appuyer sur le SoC (System on Chip) de milieu de gamme Snapdragon 617 signé Qualcomm.

Trait d’union entre les puces mobiles 61x (615 et 616) et 6xx (618 et 620), il conserve des premières la configuration processeur à base exclusive de coeurs Cortex-A53 cadencés jusqu’à 1,5 GHz et le vieillissant processeur graphique Adreno 405. Il s’en distingue en revanche par son modem X8, synonyme de 4G LTE de catégorie 7 (soit un débit descendant de 300 Mbps et ascendant de 100 Mbps), les supports du Bluetooth 4.1 et du Wi-Fi ac MiMo.

La puce est épaulée par 3 Go de mémoire vive, tandis que le stockage est assuré par 16 Go de mémoire flash interne, extensible par carte microSD (allant jusqu’à 2 To).

Pour le volet photographie, on reste dans les canons des terminaux de milieu de gamme Android avec un APN doté d’un capteur de 8 mégapixels en façade et d’un second au dos de 13 mégapixels.

Le terminal est alimenté par une batterie non amovible d’une capacité de 2 610 mAh, ce qui correspond plutôt à la fourchette basse pour ce type d’appareils. Notons qu’il bénéficie toutefois du support du Quick Charge 2.0. Par ailleurs, l’appareil est livré avec une batterie externe auxiliaire de 12 600 mAh (dotée de deux ports USB et d’un autre microUSB).

BlackBerry_DTEK50_a

Ces spécifications dressent le portrait d’un terminal très classique au niveau matériel.

La distinction avec les appareils de la concurrence se situe plutôt sur l’aspect logiciel.

Le DTEK50 est livré sous Android 6.0 Marshmallow mâtiné de fonctionnalités logicielles signées BlackBerry. La firme de Waterloo a modifié la ROM Android stock pour y injecter sa propre technologie développée à l’origine pour l’OS BB10. De surcroît, la société s’engage sur un rythme de mises à jour rapides pour livrer des patchs de sécurité.

Les fonctionnalités regroupent Hub, DTEK, Password Keeper, BlackBerry Calendar, BBM…

Mais c’est bien l’aspect sécurité qui est au coeur du terminal, celle-ci s’inscrivant jusque dans son nom.

L’application DTEK effectue un monitoring automatique de l’OS et des applications afin d’informer le mobinaute des risques potentiels détectés et lui proposer les actions à prendre. Des notifications sont également émises lorsque des applications prennent le contrôle de certaines fonctionnalités de l’appareil (APN, microphone, envoi de SMS, accès aux contacts ou bien aux données de géolocalisation).

BlackBerry compte lancer 3 smartphones Android, le premier d’entre eux étant le DTEK50. Si ce dernier n’est pas équipé de clavier physique, la société avait annoncé son intention de ne pas y renoncer. Il pourrait donc signer son retour avec un prochain terminal Android.

BlackBerry_DTEK50_b

Le DTEK50 est en précommande au tarif de 300 dollars (livré avec la batterie externe MP-12600 Mobile Power Charger) avec des livraisons qui seront honorées à compter du 8 août prochain.

(Crédit photo : @BlackBerry)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur