BlackPhone : le smartphone “anti-NSA” bientôt au format tablette

MobilitéTablettes
blackphone-tablette

La société à l’origine du smartphone ultra-sécurisé BlackPhone annonce son intention d’investir le marché des tablettes avec un modèle haut de gamme.

A l’origine du smartphone ultra-sécurisé baptisé BlackPhone, la société SGP Technologies compte décliner le concept pour investir le marché des tablettes.

Qu’il s’agisse du constructeur espagnol Geeksphone (spécialisé dans les solutions open source) ou de l’éditeur américain Silent Circle (fondé par Phil Zimmermann, à qui l’on doit notamment le logiciel de (dé)chiffrement cryptographique Pretty Good Privacy), aucune des deux parties impliquées dans le projet n’a livré de détails techniques sur ce futur produit.

Tout au plus est-il question d’un terminal “haut de gamme” qui pourrait s’apparenter au BlackPhone, avec un écran plus grand (4,7 pouces en Full HD pour le smartphone), mais peut-être le même processeur quadricoeur à 2 GHz épaulé par 2 Go de RAM… et toujours le système d’exploitation PrivatOS.

Ce dérivé d’Android s’appuie sur un mécanisme de chiffrement de bout en bout. Silent Circle y implémente ses trois produits phares actuellement disponibles sous iOS et Android : Silent Phone pour sécuriser appels voix et vidéo sur Wi-Fi, EDGE, 3G et 4G ; Silent Text pour la messagerie et le transfert de fichiers ; Silent Contacts pour la gestion du répertoire. Autre particularité de PrivatOS : il ne communique qu’un minimum de données aux opérateurs mobiles. Même les mises à jour du système sont diffusées directement par Geeksphone.

Une chose est sûre à en croire Jon Callas : l’offre se concentrera “sur la vie privée, la sécurité et le contrôle”. Le contexte est favorable à des telles initiatives* : entre les révélations d’Edward Snowden sur le cyber-espionnage de masse et les multiples incidents de sécurité comme le vol de photos de célébrités sur Apple iCloud, SGP surfe sur les risques touchant à la confidentialité des données.

Les professionnels sont les premiers visés, mais il faudra voir s’il existe bel et bien une demande face aux offres d’Apple et Samsung, principaux vendeurs de tablettes numériques. L’argument du kiosque d’applications dédié pourrait faire mouche. Sur le BlackPhone, elle compensera l’absence de Google Play, évincé pour des raisons de confidentialité (l’App Shop d’Amazon reste toutefois accessible, comme le note Silicon.fr).

* SGP Technologies a récemment levé 30 millions de dollars pour son projet BlackPhone, avec le soutien notable de Peter Bonfield (ex-CEO de British Telecom) et de Ross Perot Jr. (ancien de l’U.S. Air Force et fils du multimilliardaire Ross Perot).

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous des VPN ?

Crédit photo : Shutter_M – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur