Blue Whale lance un service de “push” d’e-mails financé par la publicité

Mobilité

La start-up britannique promet un accès gratuit à son service de messagerie.

Espérant exploiter la popularité de BlackBerry et de Microsoft Exchange, une startup britannique vient de lancer un service de push d’e-mails sur mobiles entièrement financé par la publicité.

Blue Whale Systems a été fondée en 2007 par une équipe d’ingénieurs travaillant auparavant pour Microsoft, Nokia, RIM (Research In Motion), Symbian, Vodafone et T-Mobile.

Le service BlueWhaleMail sera dans un premier temps disponible sur les téléphones Nokia Series 60 et sur la plupart des téléphones Sony Ericsson. Blue Whale Systems développe actuellement son application pour d’autres plates-formes telles que les appareils Samsung et Windows Mobile, sans toutefois en préciser la date de disponibilité.

Les utilisateurs devront installer l’application sur leur téléphone portable et la configurer avec leur adresse e-mail, une procédure extrêmement simple selon Blue Whale. Le service est gratuit mais comprend une bannière publicitaire au-dessus de l’écran d’affichage des messages.

“Nous pensons qu’il existe sur le marché d’excellents systèmes de messagerie mobile dédiés, mais nous ne pouvons pas être neutres étant donné que la moitié d’entre nous ont contribué au développement d’au moins l’un d’entre eux”, explique Michael Maguire, co-fondateur et directeur technique de Blue Whale Systems.

“Malheureusement, les 1,1 milliard d’utilisateurs restants possèdent des téléphones intégrant un service de messagerie inutilisable et difficile à configurer, que peu de gens prendront la peine de configurer.”
BlueWhaleMail peut se connecter au compte Facebook de l’utilisateur, lui fournir des mises à jour et lui permettre de poster des réponses.

“Nous essayons de faire du ‘social networking’ un élément de la vie mobile aussi essentiel que la messagerie texte”, précise Richard Seward, co-fondateur et PDG de Blue Whale Systems. “Les personnes qui ne veulent pas payer ou utiliser un appareil de messagerie mobile dédié méritent tout de même un service de messagerie mobile de qualité, et c’est précisément ce qu’offre BlueWhaleMail.”

Selon le cabinet d’étude M:Metrics, seuls 5,7 % des propriétaires de téléphones portables au Royaume-Uni, en France, en Italie, en Espagne et en Allemagne utilisent le service de messagerie de leur téléphone.

BlueWhaleMail fonctionne également avec les services de messagerie en ligne tels que Yahoo Mail et Google Mail, mais ne prendra pas en charge Hotmail étant donné que Microsoft ne supporte pas encore gratuitement les spécifications requises d’IMAP4 ou de POP3.

Blue Whale Systems cherche à s’ouvrir à d’autres réseaux sociaux ainsi qu’à de nouveaux protocoles de communication, tels que la messagerie instantanée et les flux RSS.

“Nous voulions offrir une excellente qualité de service sans facturer l’utilisateur. Nous refusions l’idée de périodes d’essai ou de frais d’abonnement, mais nous ne voulions pas non plus être envahis par les spams”, explique Richard Seward. “Nous pensons que les bannières publicitaires en haut de l’écran d’affichage des messages de BlueWhaleMail offrent un moyen discret de supporter le service.”

Traduction de l’article Blue Whale takes on BlackBerry de Vnunet.com en date du 10 juin 2008


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur