Boston Dynamics impressionne avec le robot-domestique SpotMini

Mobilité
2 7

Boston Dynamics, spécialiste de la robotique (propriété de Google), a présenté SpotMini, un robot électrique capable d’accomplir des tâches domestiques.

Boston Dynamics, société dans la robotique acquise par Google en décembre 2013 (mais qui pourrait être cédé), présente sa dernière innovation :  SpotMini, un robot de la taille d’un chien destiné à accomplir des tâches domestiques dans un foyer.

Jusqu’à présent, Boston Dynamics s’était largement illustré avec des robots d’extérieur (comme Spot, BigDog, Cheetah, Wildcat ou encore le robot humanoïde Atlas) plus en phase avec des usages militaires ou industriels.

La firme change maintenant son fusil d’épaule avec SpotMini. Il s’agit d’une version beaucoup plus compacte du Spot puisqu’il ne pèse que 25 kg (29,5 kg en comptant son bras télescopique).

SpotMini embarque un moteur électrique et dispose d’une autonomie de 90 minutes qui peut toutefois varier suivant son activité et les tâches accomplies.

Pour se mouvoir dans le foyer, le robot est bardé d’une myriade de capteurs, dont des caméras de profondeur, un gyroscope et des capteurs de prioception dans ses membres.

Boston Dynamics a publié une vidéo dans laquelle on le voit mettre un verre dans un lave-vaisselle ouvert, jeter une canette à la poubelle, se baisser pour passer sous une table, glisser sur des peaux de banane avant de se relever seul et de monter les escaliers. Il utilise son cou télescopique pour voir en hauteur ainsi que sa « mâchoire » perchée au bout de ce cou pour saisir des objets.

Oscillant entre le chien robot et un quadripode impérial tout droit sorti de « Star Wars : L’Empire Contre-Attaque », SpotMini est aussi le moins bruyant des robots développés par Boston Dynamics.

De tels développements sont-ils le prélude à un désengagement de Alphabet / Google de Boston Dynamics ? Ou bien s’il s’agit d’un signal selon lequel Boston Dynamics peut finalement se fondre dans la stratégie Alphabet ? La question reste entière.

Même si la société high-tech installée dans le Massachusetts pourrait bien être revendue à Toyota, avec une transaction en passe d’être bouclée. La société nippone est à pied d’oeuvre sur des robots d’assistance, notamment dans le domaine de la santé et SpotMini pourrait entrer dans ses plans.

Boston Dynamics avait été acquise fin 2013 par Google, sous la houlette d’Andy Rubin. Mais, l’ex-superviseur de la division Android a quitté Google en octobre 2014. Il a depuis lancé un incubateur (Playground) orienté vers l’Intelligence Artificelle (IA).

De plus, des difficultés en interne n’ont pas permis d’établir une collaboration entre Boston Dynamics et les autres branches engagées en Californie ou à Tokyo dans la robotique. La volonté d’unification des efforts visée par Replicant a ainsi largement achoppé.

Alphabet se préoccuperait également des perspectives à court terme de business relatif aux activités de Boston Dynamics. Sous un autre angle, les inquiétudes, quant à l’image véhiculée par les séquences vidéo diffusées par Boston Dynamics, sont récurrentes. Celle de SpotMini peut également, à certains égards, inquiéter.

Mais, cette inquiétude n’est pas l’apanage des développements de Boston Dynamics puisque les véhicules autonomes soulèvent également de nombreuses interrogations. Or, Alphabet ne semble pas en passe de se désengager de ce projet.

(Crédit photo : @Boston Dynamics)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur