Box ajoute un soupçon de french touch dans son application iOS

CloudEntrepriseMobilitéOS mobilesSmartphonesTablettes
box-application-mobile-ios

Box, le spécialiste américain du stockage de fichiers, a enrichi son application mobile pour iPhone et iPad avec les technologies héritées du rachat de la start-up française Folders.

Au printemps dernier, Box rachetait la start-up française Folders, éditrice d’un client de synchronisation multiplateforme pour l’environnement Apple iOS.

Préparant activement le terrain pour une introduction en Bourse à l’horizon 2014, le spécialiste américain du stockage de fichiers inscrivait cette acquisition dans la lignée de son positionnement historique sur le segment BtoB. En toile de fond, les enjeux d’une consumérisation progressive de l’IT, inhérente au phénomène du BYOD (Bring Your Own Device), par lequel une part croissante des salariés utilisent à des fins professionnelles leur équipement personnel.

Si leurs considérations se portaient initialement sur le terminal, les entreprises intègrent de plus en plus sensiblement dans leur réflexion le paramètre applicatif, en adoptant des solutions faciles à prendre en main pour leurs employés. C’est dans cet esprit que Box met à jour son application mobile pour iOS (v3, 22 Mo, optimisée pour iPhone 5 ; disponible sur l’App Store depuis le 15 janvier).

Le travail de fond mené sur la simplification de l’expérience utilisateur se traduit par une refonte de l’interface graphique, mais aussi l’ajout de nouvelles fonctionnalités : prévisualisation de plus d’une centaine de types de fichiers, système de commentaires, moteur de recherche… D’une version à l’autre, le chargement des documents – et surtout des photos – est dit plus rapide. Les visionneuses PDF, PowerPoint et Word restent d’actualité, tout comme le mode hors-ligne et le chiffrement par défaut.

D’autres éléments issus Folders devraient être intégrés à l’avenir. Notamment le support d’AirPrint, des marque-page, de la sauvegarde de vidéos et des comptes multiples. Pour l’heure, les utilisateurs qui téléchargeront l’application dans les 30 jours bénéficieront de 50 Go d’espace de stockage (contre 10 Go en temps normal).

Cette mise à niveau fait suite à celle du client Box Sync pour Windows et OS X, passé voici quelques semaines en v4, avec un système de synchronisation sélective et de sauvegarde directe depuis les applications, un outil de mise à jour “silencieuse” en arrière-plan, un algorithme consommant moins de mémoire et de CPU ou encore un support étendu des caractères spéciaux.

A cette occasion, Box renforçait son offre BtoB avec des services d’aide au déploiement et à la personnalisation ainsi qu’un partenariat stratégique avec Capgemini. Un peu plus tôt, la société dirigée par Aaron Levie consolidait son portefeuille technologique en rachetant dLoop. Cette jeune pousse s’était fait connaître pour ses solutions de gouvernance et d’analyse des ressources d’entreprise hébergées dans le cloud, à la croisée des chemins entre un HP Autonomy et un IBM FileNet.

box-iphone-ipad

Box revendique plus de 20 millions d’utilisateurs et 200 000 entreprises, dont 97% de celles figurant dans le classement Fortune 500, avec des références comme Electronic Arts et Schneider Electrics. Parmi ses points d’ancrage sur le marché français, on recense des partenariats avec le Conseil supérieur de l’ordre des experts comptables ainsi qu’un bouquet de distributeurs et d’intégrateurs : Comsoft Direct, Econocom Telecom Services, Exaduo et KERNEL Networks.

Pour plus de précisions, voici l’interview (en anglais) de David Quantrell. Le vice-président senior de Box et directeur général pour la zone EMEA revient sur la manière dont le spécialiste américain du stockage de fichiers dans le cloud investit l’Hexagone.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les services grand public de cloud computing ?

Crédit photos : Box


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur