Brevets – Android : Microsoft vient titiller Samsung

CloudMobilitéOS mobilesTablettes

Microsoft détient des brevets en cas d’exploitation d’appareils sous l’OS Android et demande le versement de royalties. Samsung risque de passer à la caisse.

Microsoft veut défendre ses brevets lorsqu’ils sont utilisés dans les smartphones sous l’OS Android.

Et Samsung a reçu une injonction dans ce sens de la part de la firme de Steve Ballmer.

Selon eWeek UK, Microsoft réclame au fabricant sud-coréen le versement conséquent de royalties : 15 dollars pour chaque smartphone Samsung vendu sous ce système d’exploitation mobile.

Une potentielle nouvelle manne financière pour Microsoft : Samsung vend des millions d’unités par an de téléphones Android.

Son tout frais Galaxy S II se serait vendu à 3 millions d’exemplaires en moins de deux mois.

On ignore quelle sera la réaction de Samsung. Mais le risque d’ouverture d’une procédure judiciaire pour violation de brevets est sérieuse.

En avril 2010, Microsoft avait fait plier HTC. Le constructeur taïwanais de smartphones (comme le modèle Desire sous Android) avait fini par obtempérer en signant un contrat de licences pour l’exploitation de la propriété intellectuelle de Microsoft.

Récemment, eWeek UK rappelle que quatre petits constructeurs de tablettes sous Android ont cédé sous la pression de la firme de Redmond : Wistron, Onkyo, Velocity Micro et General Dynamics Itronix.

Mais d’autres résistent : ainsi, en octobre 2010, Microsoft avait porté plainte contre Motorola, qui utiliserait illégalement 9 brevets de l’éditeur américain au sein de ses smartphones Google Android.

Smartphones, tablettes et maintenant les liseuses sous Android…En mars, Microsoft a accusé Barnes & Noble d’utiliser illégalement plusieurs technologies brevetées dans son lecteur e-book Nook.

Le mois suivant, la chaîne de libraires a organisé une contre-attaque en déposant une plainte (document fourni par Groklaw, disponible en format .PDF).

Elle considère que “Microsoft détourne ses brevets de leur usage légitime et essaie d’éliminer ou de marginaliser les concurrents de son OS mobile Windows Phone 7“.

A lire en complément : Microsoft gagne toujours plus d’argent avec Android (Silicon.fr)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur