Brevets : Twitter et IBM trouvent un terrain d’entente

Régulations
twitter-IBM-accord-brevets

Twitter et IBM signent un accord d’exploitation de leurs brevets respectifs. Ce qui éteint le contentieux signalé lors de l’IPO du réseau social.

Twitter et IBM ont trouvé un accord sur l’exploitation de certains brevets, à l’origine de litiges entre les deux sociétés. Concrètement, la plateforme de microblogging va racheter auprès de Big Blue plus de 900 brevets. Les termes financiers de l’accord ne sont pas révélés. Mais il est clair que les parties ont préféré trouver un terrain d’entente et d’éviter toute procédure judiciaire pour l’usage de leurs brevets respectifs.

“Cette acquisition de brevets d’IBM et cet accord d’utilisation nous fournissent une plus grande protection en termes de propriété intellectuelle”, déclare Ben Lee, Conseiller juridique chez Twitter. En déposant son dossier d’introduction en Bourse de la SEC, Twitter avait indiqué qu’IBM l’accusait d’avoir enfreint au moins trois de ses brevets. Un contentieux assez classique dans le monde des nouvelles technologies.

“Nous sommes satisfaits d’avoir trouvé un accord avec Twitter car cela illustre la valeur des inventions brevetées par IBM et démontre notre engagement à proposer des exploitations de notre large portefeuille de brevets sous forme de liences”, explique de son côté Ken King, Reponsable en charge de la propriété intellectuelle chez IBM, également cité dans le communiqué commun.

Rappelons qu’IBM est le roi en la matière. Aux Etats-Unis, c’est la firme qui a obtenu en 2012 le plus de brevets (6478 brevets, + 5% par rapport à 2011), selon IFI Claims Patent Services qui s’appuie sur la base des données fournies par l’USPTO (United States Patent and Trademark Office), l’organisme américain chargé d’octroyer les brevets (équivalent INPI en France).

Quiz : Avez-vous bien suivi la guerre Apple/Samsung ?

Credit photo : Shutterstock.com – Copyright: docstockmedia


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur