Brevets : Wi-Lan attaque RIM sur le flanc Bluetooth

Régulations
RIM Wi-Lan brevets technologiques Bluetooth

Spécialisée dans l’exploitation de brevets IT, la holding canadienne Wi-Lan entretient son contentieux avec RIM sur le dossier des technologies Bluetooth.

RIM est appelé à répondre d’une infraction à la propriété intellectuelle de Wi-Lan, qui dénonce la violation d’un brevet référencé 6,260,168 dans les registres américains et relatif à la technologie Bluetooth.

De nombreux terminaux BlackBerry sont incriminés.

Outre la tablette PlayBook, Reuters cite les gammes de smartphones Bold, Torch, Pearl et Storm.

Wi-Lan, qui a initié cette procédure en Floride auprès d’un tribunal à compétence fédérale, réclame des dommages-intérêts d’un montant non précisé pour l’heure.

Un nouveau chapitre s’ouvre, dans un contentieux que les deux parties entretiennent de longue date.

Début 2012, la fabricant des BlackBerry était déjà dans le collimateur de Wi-Lan sur le dossier Bluetooth, mais aussi pour une méthode d’interversion des agencements clavier via la touche “sym”, sur une soixantaine d’appareils.

La holding Wi-lan, également d’origine canadienne et cotée à la Bourse de Toronto, est coutumière de tels recours en justice, consécutifs à des acquisitions par lesquelles elle élargit sa propriété intellectuelle.

Si bien qu’elle s’est forgé, depuis sa fondation en 1992, une réputation de “patent troll” spécialisé dans l’exploitation de brevets IT, tout particulièrement les communications sans fil (Wi-Fi, 3G CDMA, 4G LTE…)

Ses nombreux accords de licences concernent plus de 250 groupes high-tech.

Sur la liste figurent de grands nom de l’électronique, de l’informatique et des télécoms : Acer, Alcatel-Lucent, Apple, Dell, Intel, HP, Lenovo, etc.

——– A voir aussi ——–
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien l’univers BlackBerry ?

Crédit image : Slavoljub Pantelic – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur