British Telecom devra baisser ses tarifs

Régulations

Oftel, l’autorité britannique de régulation des télécommunications demande à BT de baisser de 25% les tarifs des appels des postes fixes vers les mobiles.

L’Oftel, l’homologue britannique de l’ART l’autorité de régulation des télécommunications au Royaume-Uni vient d’exiger de British Telecom une baisse de 1 milliard de livres, soit près de 10 milliards de francs, sur les tarifs des appels téléphoniques passés entre son réseau fixe et les mobiles des sociétés Cellnet et Vodafone. En effet, les frais d’accès au réseau de BT pèsent pour plus de la moitié du coût de communication sur la facture du consommateur. Les clients de Vodafone et Cellnet verront donc les tarifs de leurs appels diminuer de 25%. “Si Orange et One 2 One suivent cette baisse, cela représentera une économie de 1 milliard de livres pour la poche des utilisateurs de téléphone”, commente David Edmonds, directeur général de l’Oftel. Beau joueur, British Telecom a accepté la recommandation dans la sérénité, en espérant gagner à travers sa baisse des tarifs un développement du marché des mobiles. Vodafone et Cellnet ont, pour leur part, été sommés d’arrêter la facturation des appels non aboutis.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur