Broadvision voit le m-commerce en Asie

Mobilité

BroadVision se lie à l’investisseur H&Q Asia Pacific, au fournisseur de navigateur mobile Access, à l’intégrateur CTC et au japonais Itochu pour fournir des applications Internet “sans fil” aux entreprises.

Broadvision, le fournisseur d’applications d’e-commerce et de solutions de personnalisation pour l’e-business, s’allie à des acteurs majeurs du marché nippon dans le but de développer et de distribuer des produits et des services mobiles aux entreprises. Ainsi, l’alliance conclue entre BroadVision et l’investisseur asiatique H&Q Asia Pacific débouche sur la création d’une nouvelle entité spécialisée dans la fourniture de services de m-commerce pour les entreprises. Cette filiale est une pionnière si on considère qu’elle est parmi les premières start-up à attaquer le marché mondial interentreprises du m-commerce. Cette nouvelle entité développera et fournira “une nouvelle génération d’applications d’e-business petites mais intelligentes” et des services qui ambitionnent d’intégrer les flottes des utilisateurs mobiles au système d’information de l’entreprise.

Outre BroadVision et H&Q Asia Pacific, la filiale est également liée avec Access, le fournisseur de navigateurs pour les terminaux mobiles (comme les téléphones de NTT DoCoMo) et avec l’intégrateur CTC – ainsi que sa maison mère ITOCHU – positionné sur l’e-business. La filiale basera son offre sur la gamme d’applications e-business One-To-One de BroadVision (voir édition du 10 avril 2000) et sur la prochaine génération d’outils de gestion de contenus. Du reste, la nouvelle filiale a établi un partenariat avec NTT Communications, un des plus gros fournisseurs de services IP japonais. L’entité a reçu le surnom de “B-Mobile Corporation” à titre d’essai en attendant d’être opérationnelle le 1er octobre prochain pour fournir des services de transactions Internet mobile.

Pour en savoir plus :

*Access

*Broadvision

*CTC


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur