BT revient dans le mobile en reprenant EE

OpérateursRégulationsRéseaux
BT-reprise-EE-fin-alliance-orange-deutsche-telekom-royaume-uni

Si BT reprend l’exploitation d’EE (alliance Deutsche Telekom et Orange), les groupe télécoms allemand et français pourraient quitter le marché britannique.

Au Royaume-Uni, BT a finalement choisi d’entrer en négociation exclusive avec Orange et Deutsche Telekom entrent en négociation exclusive pour la cession de leur co-entreprise EE positionnée dans les offres télécoms grand public.

La transaction pourrait porter sur un montant équivalent à 15,75 milliards d’euros versé en numéraire et en nouvelles actions BT. Si cette opération de cession d’EE est bouclée, Deutsche Telekom prendrait une participation de 12% dans BT et Orange récupérait une part de 4%.

Il faudra attendre plusieurs semaines avant que l’accord soit scellé définitivement. Mais, a priori, il pourrait être avalisé d’ici la fin du premier trimestre 2015. Les groupes télécoms cédants (Orange et DT) pourraient profiter de cette bascule pour quitter le marché britannique.

La position de EE – fruit de la fusion des marques Orange UK et T-Mobile UK en 2010 – est enviable sur le marché mobile britannique : selon une récente étude de Citigroup cité par Reuters, EE  – est le leader avec 33,8% en terme de chiffre d’affaires à la fin du deuxième trimestre, contre 26,5% pour Vodafone, 26,2% pour O2 et 10,2% pour Hutchison.

En reprenant les rênes de l’exploitation d’EE, BT va se positionner de nouveau dans le mobile alors que l’opérateur britannique avait lâché ce segment télécoms il y a 13 ans. Objectif : développer des offres de convergence fixe-mobile pour les clients.

Pour signer son retour dans la mobilité, BT était également entré en contact avec O2 (groupe Telefonica) pour monter un plan alternatif.


Utilitaire : vous cherchez la 4G autour de vous ? On vous aide


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur