Câble : vaste plan de restructuration chez UPC-Noos-Numéricâble

Mobilité

Le nouvel ensemble câblo-opérateur veut supprimer 678 postes, réorganiser les
équipes puis relancer des offres attractives triple play.

Après l’annonce de la fusion TPS-Canal Plus (voir édition du 31 août 2006) justifiée par les bouleversements numériques et la concurrence avec les opérateurs télécoms, voici un autre pan qui se dévoile du côté du câble.

Là aussi, le secteur a connu une vague de concentration : rapprochement entre UPC et Noos dans le courant de l’été 2004 dans un premier temps (voir édition du 7 juillet 2004), puis le nouveau duo s’est attelé à son concurrent Numéricâble (voir édition du 23 mars 2006). Un remaniement stratégique effectué sous la houlette du fond d’investissement Cinven rallié au câblo-opérateur Altice (voir édition du 23 mars 2006).

Avant de repartir dans la bataille commerciale pour gagner des parts de marché dans le triple play, le nouvel ensemble doit se restructurer. Et la cure d’amaigrissement est radicale. A l’occasion d’un comité d’entreprise extraordinaire qui s’est déroulé le 6 septembre, la direction de Noos-UPC a présenté un plan de réorganisation, qui va entraîner une réduction nette de 678 postes sur un effectif global de 1341 personnes. Dans un communiqué de presse en date du 7 septembre diffusé par Noos, des précisions sont données sur le volet social.

Un plan de restructuration “deux en un”

Le nouvel ensemble câblo-opérateur compte créer 154 nouveaux emplois, principalement orientés activités commerciales. Le cas de 832 postes (administration, technique, centre d’appels) reste à trancher : soit la suppression soit l’externalisation. Noos justifie l’ampleur de cette réorganisation par le fait qu’un premier plan de suppression de postes avait été élaboré par la précédente direction (liant Noos et UPC) mais qu’il n’avait jamais été appliqué faute de temps compte tenu de l’intégration de Numéricâble.

Le groupe câblo-opérateur souhaite se restructurer au plus vite afin de déployer de nouvelles offres attractives autour de la télévision payante et les services multi play. En cumulant les bases de données d’UPC-NOOS-Numéricâble, on recense actuellement 2,8 millions d’abonnés dont 800 000 clients Internet haut débit et 175 000 qui utilise un service de téléphonie par câble.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur