Cafouillage autour du réseau sans fil à 20 Mbits/s

Cloud

Déjà considérée comme un peu trop lente dans certaines conditions d’utilisation, la norme de réseau sans fil 802.11b à 11 Mbits/s se cherche un successeur. Si le nom de la norme est déjà décidé, ce sera 802.11g, la technologie utilisée, elle, n’a pas encore été choisie.

Le 16 mai, l’Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE), devait choisir la technologie qui servirait de base à la norme de réseau sans fil IEEE 802.11g. Pensée pour être un intermédiaire entre les actuels 802.11b – qui offre un débit maximum de 11 Mbits/s dans la bande de fréquence des 2,4 GHz – et 802.11a (54 Mbits/s, 5 Ghz), cette nouvelle norme doit offrir un débit d’environ 20 Mbits/s (dans la bande des 2,4 GHz). Malheureusement, les membres de l’IEEE n’ont pas réussi à choisir entre les deux technologies en compétition : l’une par Texas Instruments et l’autre par Intersil. La première assure une compatibilité descendante, c’est-à-dire que les appareils équipés en 802.11b pourraient se connecter, par exemple, à des bornes 802.11g. La seconde offrirait un meilleur taux de transfert, au prix de cette compatibilité.

En réalité, ainsi que le relatent nos confrères américains d’Internet.com, les 175 membres appelés à voter ont assez rapidement rejeté la proposition de Texas Instruments. Seulement, celle d’Intersil, qui restait donc seule en lice, n’a pas obtenu l’assentiment nécessaire d’au moins 75 % des membres. Résultat, la norme 802.11g se retrouve sans technologie à exploiter. Un nouveau vote aura lieu lors de la nouvelle réunion des membres au mois de juillet prochain. Ce qui retardera d’autant l’arrivée de nouveaux produits de réseau sans fil, plus rapides que le 802.11b sans pour autant être aussi chers que le 802.11a. Cette dernière norme n’étant d’ailleurs pas encore finalisée.

Une autre déclinaison de la norme 802.11 est également à l’étude au sein de l’IEEE. Baptisée 802.11e, elle serait optimisée pour les transmissions vocales et améliorerait la sécurité des transferts (voir édition du 6 avril 2001).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur