Calico : Google vise le marché des technologies de pointe dans la santé

Régulations
google-calico-technologies-sante-bien-etre

La firme de Larry Page veut approfondir son expertise pour répondre au “défi du vieillissement et des maladies associées”. Une nouvelle corde à son arc. Et surprise, on trouve une jonction avec Apple.

Google ajoute dans son portefeuille une nouvelle société high-tech dédiée au bien-être et à la santé.

Baptisée Calico, elle a vocation à s’attaquer au “défi du vieillissement et des maladies associées”. Un projet qui tient  Larry Page à cœur.

“La maladie et le vieillissement affectent toutes nos familles. Avec des réflexions à plus long terme sur la santé et la biotechnologie, je pense que nous pouvons améliorer des millions de vies”, déclare le CEO de Google, cité dans un communiqué.

Sur sa page Google Plus, Larry Page fournit davantage d’explications.

“C’est vrai que Calico est différent par rapport aux activités de Google. Mais, comme nous l’avons expliqué dans la première lettre adressée à nos actionnaires, il existe un potentiel énorme.”

Néanmoins, l’investissement consenti sera moindre par rapport au core business de Google (recherche, services et publicité sur Internet).

On peut aisément trouver des jonctions entre les technologies avancées dans le domaine de la santé et le traitement des données en masse (big data) qui rentre davantage dans les cordes de Google.

Elle sera dirigée par Arthur D. Levinson, Président (et ex-CEO) de Genentech (firme spécialisée dans les biotechnologies), Président du conseil d’administration d’Apple et Président de Hoffmann-La Roche (groupe pharmaceutique).

D’ailleurs, la firme de Tim Cook regarde le projet Calico avec intérêt. C’est suffisamment rare pour le souligner.

Google a glissé une citation du CEO d’Apple dans son communiqué Calico : “Pour un trop grand nombre de nos amis et la famille, la durée de vie a été plus courte ou la qualité de vie est défavorable. Arthur [Levinson] fait partie de ces hommes fous qui estiment que cela ne devrait pas être le cas. Personne n’est mieux placé que lui pour accomplir cette mission et je suis impatient de voir les résultats.”

Un vrai cumulard cet Art Levinson. Il devrait conserver toutes ses fonctions dans les sociétés qui lui font confiance, tout en chapeautant le projet Calico.

Si vous voulez découvrir les implications de Google dans des domaines scientifiques comme les technologies de séquençage du génome humain, il est recommandé de lire la série de l’été 2012 sur le blog d’Olivier Ezratty (expert innovation et médias numériques).

Il revient notamment sur le projet Genome Explorer qui avait donné lieu à une démo lors de la conférence développeur Google I/O (juin 2012) en s’appuyant sur la puissance de la plateforme big data Google Compute Engine.

———————————–

Quiz : Connaissez-vous le monde des VPN ?

————————–

Credit photo : Shutterstock.com –  Copyright: xrender


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur