Campus Rakuten – PriceMinister : l’alchimie de l’Internet franco-japonais fonctionne bien

Marketing

Lors de cette première rencontre à Paris de l’écosystème PriceMinister sous l’ère de Rakuten, Pierre Kosciusko-Morizet et Hiroshi Mikitani ont mis l’accent sur le modèle BtoBtoC.

Il y a deux ans. Rakuten était méconnu en Europe. En prenant possession de PriceMinister en juin 2010 (pour 200 millions d’euros), il crée la surprise.

C’est le premier signal fort du groupe Internet Japonais dans sa volonté de développer sa présence en Europe.

Depuis, il multiplie les opérations de croissance externe pour assouvir sa faim : Buy.com (galerie commerciale sur Internet, États-Unis), Tradoria (portail BtoBtoC, Allemagne), Play.com (site marchand “fourre-tout” : CD, DVD, jeux, vêtements… au Royaume-Uni).

Il sévit là où on ne l’attend pas : en novembre 2011, il s’empare de Kobo, du nom d’un fabricant canadien de lecteurs e-books associés à une bibliothèque de livres numériques.

Encore plus récemment, Rakuten a bondi sur Pinterest, le réseau social qui fait du buzz.

Voici l’état des lieux de “L’empire Internet du Soleil Levant”, pourrait-on dire.

Le 22 mai, le premier Campus Rakuten-PriceMinister a été organisé au Centre Georges Pompidou à Paris.

(lire la fin de l’article page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur