Canonical en Bourse : un projet autour d’OpenStack ?

BourseCloudEntrepriseServeursVirtualisation
canonical-ipo

Canonical, qui édite la distribution Linux Ubuntu, pourrait entrer en Bourse. C’est le souhait de son fondateur Mark Shuttleworth.

Aucune décision n’a encore été officiellement prise, mais Mark Shuttleworth y « pense sérieusement » : l’entrepreneur sud-africain souhaiterait introduire en Bourse la société Canonical, qu’il a fondée en octobre 2004 sur ses derniers personnels et qui édite depuis lors la distribution Linux Ubuntu.

Quand bien même ce projet d’IPO fait l’objet de discussions en interne « depuis plusieurs mois », l’intéressé estime devoir « en parler davantage » avec ses équipes. Et pour cause : une telle opération impliquerait un recentrage sur des segments d’activité profitables, en tête desquels OpenStack.

En s’appuyant sur la renommée établie de cette technologie qui permet de contrôler les différentes ressources des machines virtuelles, Canonical a pu imposer Ubuntu dans le monde des serveurs en s’imposant comme l’alternative numéro un, notamment aux yeux des entreprises migrant vers le cloud.

De facto, l’OS est aujourd’hui exploité par de grands fournisseurs de services comme Netflix, Comcast, Verizon et NTT, ainsi qu’un certain nombre d’entreprises du Fortune 500.

Estimant que le marché est désormais réceptif à cette offre (et considérant les partenariats noués avec Microsoft ou encore VMware pour apporter le cloud OpenStack sur leurs plates-formes), Mark Shuttleworth a profité de l’OpenStack Summit de Vancouver (18-22 mai 2015) pour évoquer l’avenir de sa société si elle venait à évoluer sur les marchés publics.

L’activité originale de support des postes de travail ne serait pas abandonné, mais les développement se porteraient plus particulièrement sur Ubuntu Phone, à partir duquel ont été élaborés Snappy Core (édition d’Ubuntu centrée sur le cloud), LXD (technologie de conteneurisation)… ainsi qu’une distribution dédiée à l’Internet des objets. Des accords avec « des opérateurs télécoms majeurs » pourraient bientôt intervenir, comme le note ZDNet.com.

Crédit photo : mclek – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur