Canonical élargit le terrain de chasse d’Ubuntu aux plates-formes mobiles

CloudMobilitéTablettes
logo Ubuntu

Canonical envisage d’implémenter la prochaine version d’Ubuntu sur les terminaux mobiles et les téléviseurs connectés. Le gestionnaire Unity se prêterait tout particulièrement à cette transition.

Canonical s’imagine volontiers implémenter, à plus ou moins court terme, Ubuntu sur l’ensemble des écrans connectés.

Smartphones, tablettes et téléviseurs pourraient ainsi goûter aux joies de Precise Pangolin, prochaine version LTS (12.04) d’une distribution qui adopte progressivement les traits d’un OS universel.

D’après eWeek, cette transition devrait faire l’objet d’une annonce officielle à l’occasion du sommet des développeurs Ubuntu, cette semaine, à Orlando (Floride).

Encore comptés sur les doigts de la main, certains constructeurs ont anticipé la démarche pour s’essayer, sans grand succès, à l’intégration du système d’exploitation de Canonical sur leurs terminaux.

Mais sans effort de la part de la fondation de Mark Shuttleworth, les espoirs de voir un jour naître une mouture spécialement adaptée à de telles configurations matérielles se sont peu à peu amenuisés.

Jusqu’à ce revirement de stratégie. A moins qu’il ne s’agisse d’une simple continuité dans une démarche qui a vu, à force de temps, l’interface Unity remplacer le vénéré Gnome, dans les faits, mais pas forcément dans le coeur d’utilisateurs restés pour le plupart sur leur faim.

Sans parvenir à faire l’unanimité, ce nouveau gestionnaire de bureau s’inscrirait essentiellement dans le cadre d’un basculement vers une plate-forme dédiée aux petits écrans, avec une interface moins fouillis ou tout du moins plus aérée et particulièrement appropriée à un contrôle, sinon tactile, tout du moins sans dispositif traditionnel de pointage.

A l’image d’Android, Ubuntu s’aventure ainsi hors de son terrain historique de chasse, qui regroupe serveurs, ordinateurs de bureau et portables.

Une migration vers des horizons mobiles qui pourrait être effective en avril prochain, pour la sortie de la quatrième version LTS (Long-Term-Support, à savoir 3 ans de mises à jour contre 1 an pour les moutures intermédiaires), dénommée Precise Pangolin.

Selon Canonical, la véritable hybridité ne sera toutefois de rigueur que 18 mois plus tard, en octobre 2013, avec Ubuntu 13.10, qui devrait faire l’objet de toutes les attentions, jusqu’à proposer une mise en abyme du concept.

En d’autres termes, le gestionnaire adoptera automatiquement l’apparence adéquate à la configuration matérielle d’exécution, à froid comme à chaud, par exemple lorsque l’utilisateur connecte son smartphone à un téléviseur.

A l’heure où Android subit les affronts de Microsoft, Linux et ses dérivés jouissent d’une discrétion salutaire. De quoi aborder sereinement le tournant de la mobilité ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur