Canonical (Ubuntu) rejoint la Fondation Linux

Cloud

En officialisant ses relations avec la Linux Foundation, Canonical renforce sa stratégie visant à déployer Linux Ubuntu sur le terrain des entreprises.

Canonical, la société qui soutient les développements de la distribution Linux Ubuntu et ses dérivées Kubuntu (environnement KDE) et Edubuntu (configuration orientée éducation), vient de rejoindre la Linux Foundation, une organisation dédiée à la promotion de l’environnement libre. La société créée par le milliardaire sud-africain Mark Shuttleworth participera donc au déploiement de Linux, notamment auprès des entreprises.

La Fondation, qui a annoncé l’arrivée de Canonical, n’a pas précisé quels seront les domaines de participation de l’éditeur d’Ubuntu. Mais l’organisation qui emploie notamment Linus Torvalds, le père de Linux, rappelle que “les membres de la communauté Ubuntu sont des participants très actifs à travers une variété de groupes de travail dont la Linux Standard Base [standardisation des distributions GNU/Linux, ndlr], [et] les communautés Desktop Architects et Driver Backporting“. Canonical se contente donc d’officialiser ses participations, directes ou indirectes, dans la Linux Foundation.

500 000 dollars de cotisation

Créée en janvier 2007, la Linux Foundation -ci abrite déjà bon nombre d’acteurs prestigieux dont HP, IBM, Intel, Oracle, Novell, AMD, Cisco, Google, Motorola, Adobe, EMC, BT, Nokia, Sun, Siemens ou encore Red Hat. Récemment, c’est VMware qui a rejoint l’organisation. Contre leur soutien (notamment financier avec des cotisations annuelles qui peuvent atteindre les 500 000 dollars), les entreprises membres profitent des travaux de la Fondation en matière de déploiement, de sécurité et de standardisation de l’OS libre.

L’arrivée officielle de Canonical dans la Linux Foundation devrait conforter la société dans sa stratégie de déploiement d’Ubuntu en entreprise tout en participant au développement de standards et à la sécurisation de Linux. Des reproches souvent adressés à Canonical alors qu’Ubuntu est devenu en quelques années une des principales distribution Linux sur les PC de bureau. Plus récemment, Canonical s’est associé à IBM, Novell et Red Hat dans l’objectif de proposer une alternative à Microsoft Windows sur les PC de bureau d’entreprise. Il semble donc que Canonical veuille aujourd’hui accélérer la diffusion de Linux.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur