Capital-développement : ISAI soutient Digitaleo pour convertir les commerçants au digital marketing

CRMEntrepriseLevées de fondsMarketing
digitaleo-leve-fonds-isai-go-capital

Digitaleo lève 4 millions d’euros pour monter en puissance dans le marketing numérique au service des boutiques et réseaux d’enseignes marchandes.

“La solution de marketing digital qui fait venir les clients dans vos points de vente.”

C’est la signature de Digitaleo, du nom d’une société innovante rennaise qui s’adresse aux commerçants et aux enseignes de distribution.

Elle vient de lever 4 millions d’euros auprès du fonds des Net-entrepreneurs ISAI (via son véhicule de financement pour le capital-développement), le fonds régional Go Capital et des spécialistes du retail et du marketing à l’ère numérique.

L’ambition ne manque pas au-delà de la conquête de parts de marché : démarche d’internationalisation vers d’autres marchés européens, acquisitions ciblées et poursuite du recrutement (60 salariés actuellement).

La société dispose d’un certain historique. Créée en 2004 par Jocelyn Denis (toujours P-DG dix ans plus tard), l’ex-Digital Media exploitait une solution de SMS pour les PME.

Dorénavant, Digitaleo exploite une plateforme hébergée (mode SaaS) dédiée aux problématiques de marketing digital des commerçants et enseignes de distribution. Objectif : générer du chiffre d’affaires supplémentaire en collectant et exploitant les données des clients via le Web.

Par exemple, à travers le service Digitaleo, un restaurateur peut créer et gérer son site Web, piloter un programme de fidélité et affiner sa connaissance client. La société revendique plus de 2700 clients à travers la France que l’on peut trouver dans la grande distribution, le prêt-à-porter, l’automobile…

Pour renforcer son offre, Digitaleo a procédé à l’acquisition d’Imaginative du nom d’une société éditrice d’une plateforme de création de sites Web pour commerçants (www.myebox.fr).

Avec une telle offre, la concurrence avec Solocal Group (ex-PagesJaunes), qui vient de renforcer ses partenariats avec Google et Microsoft en France, saute aux yeux.

Selon Ouest France qui avait consacré l’an dernier un article à Digitaleo lors de son déménagement dans une ancienne fabrique d’armement du XIXème siècle transformée en entreprise high-tech, la société visait un chiffre d’affaires de 8 millions d’euros en 2014.

(Crédit photo : page Facebook de Digitaleo : les locaux de la société)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur