Capital-risque pour l’IT : Index Ventures renforce son influence

BourseEntrepriseFusions-acquisitionsLevées de fondsStart-up
index-ventures-levee-fonds
2 4

C’est l’un des fonds les plus dynamiques sur la place IT : Index Ventures lève 550 millions de dollars pour investir dans les start-up. Y compris en France.

Ce fonds d’investissement pionnier ne cesse de soutenir le secteur IT. Index Ventures, la société de capital-risque d’origine suisse qui fête ses 20 ans en 2016, vient de boucler une levée de fonds de 550 millions de dollars.

De quoi lui permettre de poursuivre ses investissements dans les start-up sous un angle d’amorçage ou au-delà (accompagnement à la croissance).

Index Ventures a signé des levées de fonds pour des services Web devenus notoires comme Skype (téléphonie sur Internet), Dropbox (stockage de fichiers dans le cloud) ou Criteo (publicité ciblée).

Son portefeuille est composé de 160 sociétés actives. En France, on peut citer des participations dans des sociétés comme Algolia (search), BlaBlaCar (covoiturage), Captain Train (billets de train), ou Drivy (location de voitures de particulier à particulier).

12 « lauréats » du portefeuille sont entrés en Bourse sur les douze derniers mois. Mais le marché des IPO tend à se dégrader de manière inquiétante en ce début d’année 2016.

Cette semaine, on a appris que TouchType/SwiftKey (clavier virtuel prédictif), un des poulains britanniques d’Index Ventures, a été acquis par Microsoft.

Sur les deux dernières années, 8 sociétés « mises à l’Index » sont parvenues au stade de l’IPO, dont Pure Storage (stockage), King (jeux, acquis depuis par EA), Just Eat (restauration) et Hortonworks (big data en mode Hadoop).

Index Ventures gère toujours une enveloppe globale de 1,25 milliard de dollars. Alors que le fonds avait bouclé une levée de fonds de 700 millions de dollars en avril 2015.

De manière étonnante, sa présence à San Francisco ne remonte qu’à 5 ans. Mais son équipe de partners US vient d’être considérablement renforcée, notamment avec l’arrivée de Dick Costolo, l’ex-CEO de Twitter (sachant qu’il vient de lancer une start-up orientée software & fitness en parallèle).

Dans l’équipe de partners d’Index, la France est représentée par Dominique Vidal (ex-Kelkoo et Yahoo) et Martin Mignot. Mais les deux experts vivent à Londres.

Plus globalement, l’influence du fonds s’étend de l’Europe à l’Asie en passant par l’Inde ou Israël. Ses thématiques IT de prédilection sont assez large : solutions d’entreprise, stockage, services financiers, jeux…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur