Caricatures de Mahomet : la protestation s’étend au Web

Cloud

Des pirates qui se réclament de l’Islam ont défiguré des centaines de sites Web danois et occidentaux.

Après la presse papier, la colère des intégristes islamistes provoquées par la publication des caricatures du prophète Mahomet en Europe s’étend au Web. Selon le site Zone-HD, spécialisé dans la veille des cyber-attaques, plusieurs centaines de sites occidentaux, essentiellement danois, ont été victimes de piratage. Des attaques qui, pour l’essentiel, se sont limitées à la défiguration de la page d’accueil par l’intégration de messages religieux voire intégristes.

“Ne parlez plus jamais de notre prophète”; “Nous sommes très tristes et en colère – mourez s’il vous plait”; “Je me ferai exploser très prochainement au Danemark comme mes frères d’Islam l’ont fait en Angleterre” sont quelques-uns des messages laissés après le passage des pirates au nom d’Allah, selon les captures d’écrans publiées sur le blog de F-Secure. Plus d’un millier de sites, dont 600 danois, auraient été victimes de ces cyber-protestations.

“Plusieurs groupes de hackers de différents pays islamiques ont uni leurs forces pour produire le plus grand nombre de dégâts possibles sur les serveurs du Danemark et, plus généralement, de l’Occident”, explique Zone-HD. Les messages de “défacement” ne sont cependant pas tous menaçants. Certains, plus modérés, invitent simplement au boycott des produits danois.

Les attaques continuent

Un certain DarkblooD, qui “ne défigurait plus de sites depuis plus d’un an”, rapporte Zone-HD, en a profité pour adresser une lettre ouverte au Premier ministre danois ainsi qu’à son ministre des Affaires étrangères. Le pirate se contente sobrement d’y exprimer ses sentiments et les réactions provoquées à la vue des dessins et informations publiées par le journal danois Jyllands-Posten. “Les nouvelles et les dessins étaient horrifiants et extrêmement dérangeants pour moi”, écrit le pirate, “de la même façon, j’ose penser que tous les gens sains et sages ressentent la même chose.”

“Une fois de plus”, écrit Roberto Preatoni de Zone-HD, “le monde numérique a été exploité comme support d’expression pour des campagnes religieuses/politiques, une tendance grandissante que Zone-HD a suivi de près.” Comme dans la réalité “physique”, le climat en ligne reste tendu. “A l’heure de la rédaction de ce rapport [publié le 7 février 2006, ndlr], Zone-HD continue de recevoir des alertes de cyber-attaques à connotation islamique.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur