CDN : Akamai voudrait s’emparer de Cotendo

Marketing
logica-attaque-reseau-malware-cyber-anonymous

Ca bouge sur le marché des fournisseurs de solutions fluides pour diffuser les contenus sur le Web. Le leader Akamai veut acquérir l’un de ses rivaux Cotendo. Mais il ne serait pas le seul en lice.

Sur le marché des CDN, le leader Akamai viserait l’un de ses challengers Cotendo. Mais il n’est pas seul dans la course.

Selon le quotidien économique israélien The Calcalist, le spécialiste américain pour la diffusion fluide de contenus par des serveurs-caches serait prêt à débourser plus de 300 millions de dollars pour cette acquisition.

Les sociétés intéressées n’ont pas émis de commentaires particuliers sur le sujet.

Mais, si l’opération de rachat de Cotendo se confirme, elle tendrait à démontrer qu’Akamai cherche encore à consolider ses assises.

Malgré une position dominante sur son marché de prédilection, elle avait pris le contrôle de Digital Island et Speedera l’an dernier.

De son côté, Cotendo a levé près de 40 millions de dollars depuis sa création en 2008.

Ce spécialiste CDN, également d’origine américaine (mais il dispose d’un centre R&D en Israël), a effectué plusieurs tours de table auprès de fonds d’investissement comme Sequoia Capital, Benchmark Capital et Tenaya Capital.

Ainsi, en juin dernier, il annonçait encore une levée de fonds de 17 millions de dollars en faisant notamment appel à Citrix (spécialiste des solutions de virtualisation et de cloud) et Juniper Networks (équipementier réseaux).

Selon diverses sources d’informations, Cotendo aurait réalisé un chiffre d’affaires situé entre 20 et 50 millions de dollars en 2011.

Elle poursuit ses développements pour faciliter la diffusion de contenus à travers les réseaux mobiles après s’être concentré sur les réseaux fixes.

Signe d’une irritation ou moyen de pression ? Akamai n’a pas hésité à lancer des actions en justice contre Cotendo pour violations de brevets.

Sur le terrain commercial, Cotendo affiche une base de 300 clients dans le monde, notamment des références comme Facebook, Microsoft ou Google. En France, il a signé des contrats avec RueduCommerce, PriceMinister et Kelkoo.

Le spécialiste CDN convoité dispose également d’un accord de distribution avec AT&T susceptible de générer un chiffre d’affaires supplémentaire de 30 millions de dollars sur les quatre prochaines années.

Ce partenaire pourrait-il se transformer en acquéreur ? L’opérateur télécoms américain afficherait lui aussi un certain intérêt vis-à-vis de Cotendo, tout comme l’actionnaire minoritaire Juniper Networks.

Plus globalement, le marché des CDN est en pleine ébullition. Selon Globes.co.il (site média israélien), un autre spécialiste Limelight et l’opérateur de transit IP Level 3 envisageraient une fusion.

De manière récurrente, on évoque aussi un rapprochement entre Akamai et Google.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur