Cegetel lance son offre ADSL pour entreprises

Mobilité
Information - news

Dès le 22 mars 2001, Cegetel lancera une offre d’accès Internet haut débit (ADSL) pour les entreprises. Disponible en région parisienne et généralisée à toute la France pour l’été 2001, l’offre de l’opérateur privé semble avoir été lancée afin de pallier le retard de la mise en place effective du dégroupage.

L’opérateur privé Cegetel n’attendra donc pas la mise en place du dégroupage pour se lancer dans l’ADSL. Il est vrai que l’accès au réseau de France Télécom tarde à arriver, ce qui avait notamment pour effet de rendre absent de ce marché le principal opérateur privé français. Le retard est donc comblé, puisque la commercialisation de son offre ADSL pour entreprises doit être disponible à partir du 22 mars. Toutefois, l’offre ne sera pas immédiatement disponible sur l’ensemble du territoire. Elle devrait cependant l’être à l’été 2001. Pour l’instant, le service Internet haut débit de Cegetel est disponible pour les entreprises situées en Ile-de-France, à l’exception des départements 78 et 95.

Cegetel propose cinq offres de débits garantis

En l’absence de réel dégroupage (voir édition du 2 janvier 2001), Cegetel, comme les autres opérateurs, s’appuiera sur l’offre Turbo DSL de France Télécom. Net DSL, l’offre de Cegetel, comprend cinq offres de débits garantis. Ainsi l’opérateur propose des débits de 180 Kbits/s pour 2 490 francs HT par mois, 256 Kbits/s pour 3 700 francs HT, 512 Kbits/s pour 6 350 francs HT, 1 Mbit/s à 8 450 francs HT et enfin du 1,6 Mbit/s au prix de 9 400 francs HT. Tous ces prix ne comprennent toutefois pas les frais d’installation. La gamme de services Internet haut débit (ADSL) de Cegetel vient ainsi compléter son offre de connexion par liaison spécialisée destinée aux entreprises de grande taille ou avec des besoins importants de bande passante nécessitant des débits symétriques, ainsi que son offre de connexion à faible débit (débits de 64 Kbits/s à 128 Kbits/s) qui était alors conçue pour les entreprises utilisant Internet quelques heures par jour et souhaitant connecter leur réseau local (LAN) avec un accès de qualité professionnelle.

Premier marché visé, les PME de 50 à 500 salariés

Cegetel estime qu’il pourra avant la fin de l’année 2001 apporter aux entreprises la maîtrise totale de ses services Internet qui prendront appui sur ses propres équipements dès la mise en oeuvre opérationnelle du dégroupage. Pour cela, l’opérateur envisage un investissement de 300 millions d’euros sur trois ans. L’opérateur a opté pour un système de colocalisation avec l’opérateur historique, c’est-à-dire qu’il installera dans les locaux de France Télécom ses équipements ADSL. Reste que les délais imposés par France Télécom concernant la validation des commandes, des études de faisabilité ou de mise à disposition des locaux sont jugés extrêmement longs par Cegetel. Des délais qui retardent d’autant la mise en place de l’offre ADSL de Cegetel. En offrant l’ADSL, même par le biais de l’offre de France Télécom, la filiale de Vivendi, espère combler son retard et conquérir principalement les PME de 50 à 500 salariés.

Cegetel propose un ensemble de services à valeur ajoutée associés à ses services ADSL, comme le rapatriement du nom de domaine, la mise à disposition et la gestion de boîtes aux lettres personnalisées, la mise à disposition d’un routeur en location, ainsi que des solutions de sécurité (routeur pare-feu, antivirus…).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur