CES 2006 : en route vers le tout numérique

Mobilité
Information - news

A l’ordre du jour du salon cette année, la haute définition, le PC comme boîtier de loisir familial et le débarquement de Yahoo et Google.

Du 5 au 8 janvier prochain, Las Vegas vivra non plus au rythme des machines à sous mais à celui des nouvelles technologies. Du moins pour les visiteurs qui participeront au Consumer Electronics Show (CES), le plus grand salon américain dédié aux gadgets technologiques et autres nouveautés informatiques mais aussi aux réseaux de télécommunication et services en ligne. Créé en 1967 à New York, le CES est l’occasion pour les grands noms de l’informatique et de l’électronique d’annoncer leurs produits pour l’année à venir.

En 2005, 130 000 visiteurs étaient venus découvrir près de 2 500 produits. Autant, si ce n’est plus, sont attendus cette année dans ce lieu gigantesque de 1,6 million de mètres carrés. Il faut dire qu’avec un marché estimé à 135,4 milliards de dollars par la Consumer Electronics Association (soit près de 10 milliards de plus qu’en 2005) pour le seul territoire américain, les ventes de “gadgets” électroniques intéressent plus d’un industriel. A commencer par la marché des téléviseurs numériques qui, à lui seul, devrait représenter 23 milliards de dollars.

Les grands écrans concurrencés par les clients mobiles

Si la télévision est un des produits clé du salon, celle-ci prend désormais des dimensions qui dépassent le seul usage restreint au salon familial. Certes, les écrans plasma et LCD numériques continueront d’attirer le chaland, notamment avec la généralisation de la haute définition, mais ils devront se partager la vedette avec les téléphones et autres clients mobiles capables de recevoir des flux vidéo en streaming comme en téléchargement.

Dans ce cadre, la jeune pousse Sling Media devrait présenter une passerelle domestique (ou set top box) qui permettra de visionner les émissions de télévision, y compris les programmes du satellite et du câble, sur n’importe quel type de terminal Internet (notamment un téléphone mobile de dernière génération), de chez soi comme à l’étranger. De quoi relancer les polémiques sur les droits de diffusion qui jaillissent régulièrement face aux nouveaux usages qu’offre les technologies numériques.

Intel et Microsoft autour de Viiv et Vista

Sans compter les services, notamment de vidéo à la demande, qui ne manqueront pas de se développer autour de ces nouveaux usages. Usages qu’Intel compte bien exploiter pour “vendre” sa nouvelle gamme de produits domestiques Viiv dont Paul Otellini, le directeur général, devrait fournir plus d’informations lors de sa conférence jeudi 5 janvier prochain. Et en profiter pour détailler les nouvelles puces double coeur qu’Intel lancera en 2006.

En parallèle, Bill Gates risque bien de s’attarder sur la nouvelle version de Windows Media Center, la couche Windows dédié aux traitements des médias numériques, qui équipera les Viiv d’Intel. Notamment. A travers les différentes versions de Vista, Windows devrait se décliner selon les multiples plates-formes d’accueil : ordinateur, Xbox, serveur vidéo, téléphone mobile…

Yahoo et Google font leur entrée au CES 2006

Cisco Système devrait, de son côté, présenter un lecteur de DVD haute définition sous sa marque Linksys. Naturellement, les annonces de lecteurs HD DVD et Blu Ray devraient fuser même si elles risquent de s’en trouver quelque peu ralenties par la guerre persistante entre les deux formats incompatibles qui interdit, pour l’heure, toute possibilité de standardisation de la nouvelle génération de DVD.

Signalons également l’apparition pour la première fois au CES de deux acteurs “virtuels” dans cet univers de produit bien matériels à travers les représentants de Yahoo et Google. Terry Semel, dirigeant de Yahoo, et Larry Page, cofondateur et président du secteur produits de Google, tiendront la vedette du salon le 6 janvier à travers leurs conférences (le matin pour le premier, l’après-midi pour le second). En s’imposant toujours plus comme les portes d’entrées du réseau mondial, les Yahoo, Google et autre MSN pourraient bien devenir les ABC, NBC, CBS et autres grands diffuseurs nationaux de demain.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur