CES 2013 : Nvidia lance l’offensive Tegra 4

Mobilité
Nvidia Tegra 4

Nvidia, qui cherche à reprendre les rênes de la révolution ARM, a dévoilé son fleuron pour 2013 : le processeur mobile Tegra 4.

D’un CES à l’autre, la succession s’organise dans la famille de processeur mobiles Nvidia Tegra.

La 4e génération est de sortie, avec en toile de fond cette quête récurrente du rapport performance par watt optimum.

Sous la pression de l’offre concurrente (Samsung Exynos, Qualcomm Snapdragon, Huawei K3VA…), Nvidia met à profit l’émergence des puces Cortex-A15 pour porter ses efforts non seulement sur la puissance de calcul, mais aussi la solution graphique embarquée.

De son nom de code “Wayne”, le Tegra 4 se révèle 2,6 fois plus rapide que son prédécesseur, pour une consommation revue à la baisse (jusqu’à 45% d’économies).

Comme le Tegra 3, il s’agit d’un composant quadricoeur enrichi, sur le modèle dit du “4+1”, d’une puce annexe moins énergivore à laquelle sont confiées les tâches secondaires.

Silicon.fr suggère une gravure en 28 nm et note une interopérabilité avec la précédente génération des Tegra.

C’est tout du moins ce qu’a laissé suggérer la démonstration que Jen-Hsun Huang, CEO de Nvidia, a effectuée sur une tablette Nexus 7.

Autre amélioration, le circuit graphique, qui passe de 12 à 72 coeurs. Ce qui lui offre une prise en charge des vidéos 4K et un rendu 3D plus appréciable.

Par contre, l’OpenCL ne semble toujours pas supporté. Ce GPU devrait malgré tout faire des étincelles. L’occasion pour Nvidia de lever le voile sur Project Shield, un prototype de console de jeux portable Android.

Des progrès transparaissent également dans le domaine du traitement photo, avec la possibilité de réaliser une vue en HDR (High Dynamic Range) en 0,2 seconde, contre 2 secondes pour le meilleur des photophones actuels.

Avancée rendue possible par le rachat d’Icera en 2011, un composant associé permettra d’apporter la 4G LTE aux puces Tegra.

Il s’agit du modem LTE i500, une puce octocœur voulue très compacte et vouée à commencer sa carrière dès ce mois de janvier. Pas d’annonce, en revanche, quant à la disponibilité effective du Tegra 4.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : armé pour choisir le bon microprocesseur ?

Crédit photo : Nvidia


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur