CES 2013 : au rythme du Wi-Fi 802.11ac

Mobilité
CES 2013 Wi-Fi 802.11ac

Amené à s’imposer comme le prochain standard pour les communications sans fil Wi-Fi, le 802.11ac s’épanouit dans les routeurs de Belkin, Buffalo, D-Link, Linksys et consorts. Tour d’horizon en images.

Il y a foule au rendez-vous du 802.11ac.

Les constructeurs se bousculent au portillon pour implémenter, dans leurs équipements réseaux, ce nouveau standard pour les communications sans fil Wi-Fi.

Les spécifications du 802.11ac ne sont pas encore gravées dans le marbre (on parle de brouillon ou « draft »), mais les débits, eux, sont fixés.

En théorie, on atteint 1,3 Gbit/s sur la bande de fréquences à 5 GHz et 450 Mbit/s sur le spectre à 2,4 GHz.

Qualcomm s’implique tout particulièrement dans le dossier.

Le fabricant de semi-conducteurs ne conçoit pas de routeurs, mais il y loge ses puces et ses technologies, notamment StreamBoost, qui rationalise l’allocation de la bande passante.

En d’autres termes, les flux de données sont hiérarchisés selon leur nature, la priorité étant typiquement donnée aux usages « immédiats » comme le streaming vidéo et les jeux en réseau plutôt que les téléchargements.

Bien que ce contrôle soit par défaut automatique, la stratégie se veut flexible, personnalisable selon les scénarios d’usage, aussi bien au niveau des appareils que des applications.

C’est l’une des plus-values du routeur DGL-5500 de D-Link, basé sur une puce Qualcomm et doté de 4 ports Ethernet Gigabit jouxtés d’un connecteur USB hôte pouvant accueillir des périphériques de stockage.

Belkin mise également sur ce rôle de passerelle multimédia et gratifie même son modèle AC1800 DB d’un deuxième port USB.

Linksys applique cette même démarche à son Smart Wi-Fi Router AC 1750 Video HD Pro, déjà entrevu l’été dernier, lors du Salon de l’Électronique de Berlin.

Une particularité : un outil de contrôle instantanée de la bande passante, comparable à Streamboost et mis à contribution dans une logique de disponibilité (« Quality of Service » ou QoS).

Buffalo a retenu une technologie similaire pour équiper ses modèles WZR-1750DHP (179 dollars) et WZR-1166DHP (149 dollars), assortis du dongle WLI-U2-866D et d’une nouvelle interface d’administration.

TP-Link joue la distinction en adjoignant au bibande de son TL-WDR7500 un troisième canal réservé aux visiteurs de passage, avec un SSID différencié.

Outsider sur le segment des routeurs, Securifi présente l’Almond+, qui succède à l’Almond, premier du nom, actuellement commercialisé aux Etats-Unis via Amazon.

Ses signes distinctifs : le support intégré de Zigbee et Z-Wav pour les applications de domotique, des solutions de sécurité intégrées et un écran tactile pour le paramétrage.

Restera à assurer la compatibilité des terminaux client, des smartphones aux téléviseurs connectés en passant par les tablettes.

Dans le sillage de Broadcom et sa puce BCM4335, Qualcomm a intégré une connectivité 802.11ac/LTE Advanced dans ses processeurs Snapdragon 800, prévus pour le 2e semestre 2013.

CES 2013 : équipements Wi-Fi 802.11ac

Image 1 of 6

Belkin AC1800 : routeur et plus si affinités
Belkin mise sur les deux ports USB pour exploiter des fonctionnalités de passerelle multimédia.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous tous les secrets du Wi-Fi ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur