CES 2015 : la French Tech surfe sur la vague des objets connectés

Régulations
french-tech-ces-2015

Les objets connectés seront au coeur du dispositif que la délégation French Tech mettra en oeuvre début janvier dans le cadre du CES de Las Vegas.

Des lunettes et accessoires de mode aux chaussures en passant par les équipements médicaux, mais aussi les poubelles et… les pots de fleurs, la France compte faire valoir son potentiel d’innovation en matière d’objets connectés.

Les pouvoirs publics et les institutionnels ont marqué d’une pierre blanche la période du 4 au 7 janvier 2015. Au même titre qu’Axelle Lemaire (secrétaire d’Etat au Numérique), Muriel Pénicaud (directrice générale d’Ubifrance) et Pierre Gattaz (patron du MEDEF), Emmanuel Macron fera le déplacement à Las Vegas.

Le ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique emmènera la délégation “French Tech” dans le cadre du Consumer Electronics Show (CES), cet événement annuel dédié à l’électronique grand public. Il emportera dans ses valises quelque 120 entreprises, ce qui fera de la “French Tech” la première représentante européenne (devant le Royaume-Uni et l’Allemagne) et la cinquième mondiale (derrière la Chine, les Etats-Unis, Taïwan et la Corée du Sud).

Le CES 2015 constituera aussi une vitrine pour les start-up de l’Hexagone : elles seront 23 sur l’espace Eureka Park, où une centaine de jeunes pousses seront mises à l’honneur. Le dimanche 4 janvier, cinq entreprises de la délégation “French Tech” seront récompensées par un “Innovation Award” : Giroptic (technologie de vidéo à 360 degrés), Cityzen Sciences (textiles connectés), Withings (équipements de santé-fitness connectés), Lima (système de stockage centralisé des données) et Voxtok (boîtier hi-fi).

Mais le discours de la France se portera sur l’Internet des objets, un marché que Cisco estime à 14 000 milliards de dollars à l’horizon 2020. Cette tendance technologique majeure sera au coeur du French Tech Pavilion, organisé par Ubifrance avec le soutien d’Orange et de l’INPI pour mettre en valeur 18 entreprises pionnières dans leur domaine.

Dans cette vitrine d’innovation, on retrouvera notamment Slow Control, qui développe des dispositifs de suivi du comportement alimentaire, dont un porte-biberon intelligent qui tient les parents au courant de la consommation de leur nourrisson. Toujours dans la sphère domestique, MEG présentera son pot de fleurs doté d’un biocapteur analysant les pulsions électriques émises par les plantes. GlaGla International et Emiota feront respectivement la démonstration de chaussures et d’accessoires de mode connectés.

La “French Tech”, c’est aussi des lunettes connectées sous Android avec Optinvent, des robots caméramans avec Move ‘N See et ce produit baptisé MyBiody Balance, permettant de réaliser un bilan de santé sur des indicateurs-clés comme la masse osseuse, le taux d’hydratation et la dépense énergétique journalière.

Dans le domaine du multimédia, on retrouvera 3D Sound Labs (technologie de rendu sonore 3D pour les appareils portables), BBright (technologies d’affichage Ultra HD pour le broadcast, l’IPTV et le streaming vidéo) ou encore Soledge (architecture de reproduction du son sans fil). Green Creative présentera sa poubelle connectée ; MyBrain, son casque “à gestion de stress” développé avec l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière ; Connected Cycle, son système de géolocalisation des vélos en libre service…

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les grands groupes français du Web ?

Crédit photo : Julien Tromeur – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur