Chakra : Microsoft place le moteur JavaScript d’Edge en open source

Data-stockage
microsoft-chakracore-open-source
3 7

JSConf : Microsoft annonces que les éléments du moteur JavaScript réunis au sein de ChakraCore deviendraient open source début 2016.

Sous l’impulsion de son CEO Satya Nadella, Microsoft poursuit ses efforts en direction de l’open source.

La firme de Redmond annonce qu’elle va basculer en mode open source le moteur JavaScript dénommé Chakra qui est notamment au coeur de son navigateur Internet Edge.

C’est à l’occasion de la conférence JSConf qui s’est tenue en Floride que Microsoft a en effet annoncé que les différents éléments de ce moteur regroupés au sein de l’entité ChakraCore allaient devenir open source.

Cela comprend le parser (analyseur syntaxique), l’intepréteur, le compilateur JIT (Just-In-Time) et le ramasse-miettes (dédié à la gestion automatique de la mémoire).

Tous ces éléments seront déposés sur GitHub dès le mois prochain, indique Microsoft dans un billet de blog.

Microsoft s’attend à ce que ChakraCore soit utilisé dans des services cloud ou encore dans l’Internet des Objets (IoT en anglais). Son évolution a dopé ses capacités, avec le support de magasins d’applications, d’applications côté serveurs, les services cloud, des bases de données NoSQL, des moteurs de jeux vidéo et plus récemment donc l’internet des objets.

Cette grande interopérabilité et plasticité, Chakra la doit précisément à son interpréteur. Il lui permet actuellement d’être déjà la clef de voûte des applications universelles de Windows 10 mais aussi de Cortana, Outlook.com ou encore Azure DocumentDB.

Il est également utilisé par le langage informatique libre TypeScript développé par Microsoft pour le développement d’applications web.

Chakra bénéficie aussi du support de asm.js (sous-ensemble du JavaScript) et de SIMD (Single Instruction on Multiple Data) ainsi que des fonctionnalités du langage ECMAScript 2015.

Avec Windows 10, il est possible de faire tourner Node.js avec Chakra (Node.js étant d’ailleurs disponible sur Windows 10 IoT Core).

Pour prendre cette nouvelle dimension, l’éditeur de logiciels table sur la communauté du libre mais également sur des sociétés qui ont démontré un intérêt pour Chakracore. Microsoft cite Intel, AMD ainsi que NodeSource.

C’est en 2008 que le moteur JavaScript avait été développé, nom de code Chakra.

Véritable machine virtuelle JavaScript, ChakraCore peut être embarqué dans de nombreuses applications.

Microsoft suit ainsi l’exemple de Google qui avait libéré le moteur JavaScript V8 utilisé dans le navigateur internet Chrome.

Durant les derniers mois, Microsoft avait rendu open source le compilateur MSBuild de Visual Studio en mars dernier et émis le souhait de bâtir un format vidéo open source optimisé pour le web de concert avec d’autres sociétés (Amazon, Cisco, Google, Intel, Microsoft, Mozilla et Netflix) regroupés au sein de l’Alliance for open media.

microsoft-chakracore-open-source
JSConf US : Gaurav Seth sur scène pour annoncer ChakraCore (crédit photo : Microsoft)

(Crédit photo : Den Rise, Shuttershock)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur