Chez AMD, K6-3+1=K6-2+

Mobilité

Le fondeur texan s’apprête à renouveler son entrée de gamme. Le K6-3 devrait disparaître au profit… du K6-2+, qui reprend nombre de ses caractéristiques. Un changement qui ne devrait pas intervenir avant le printemps.

AMD va donner un successeur au K6-3. Ce sera le … K6-2+ ! Des raisons purement marketing ont poussé AMD a opéré ce mouvement de retour vers le futur. Le K6-2 a en effet connu un joli succès, tandis que le K6-3 est passé quasi inaperçu. Alors autant capitaliser sur un nom gagnant. Reste à savoir si les consommateurs vont suivre. Techniquement parlant, le K6-2+ est une puce gravée en 0,18 micron et dont les premières fréquences devraient osciller autour de 550 MHz. Comme son prédécesseur le K6-3 (sic), il intègre une mémoire cache de niveau trois, intégrée au processeur et qui a montré son efficacité. Fujitsu/Siemens est l’un des premiers constructeurs à avoir annoncé l’utilisation du K6-2+ dans sa gamme d’Easy PC Celvin. Boitier Flex ATX (Plat et peu encombrant), simplicité d’usage et rapidité de démarrage, ce PC grand public doit attirer vers la micro des consommateurs pour l’instant rebutés par l’aspect très technique de nos chères machines.

Le K6-3, quant à lui, va devenir le processeur AMD pour ordinateur portable. La présentation officielle du successeur du K6-3 ne devrait pas intervenir avant la fin du premier trimestre. Pour l’heure, AMD concentre ses efforts de promotion sur l’Athlon, dont la version cadencée à 850 MHz sera présentée à Hanovre, lors du Cebit.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur