Chine : les smartphones sous Android de Motorola font confiance à Bing

CloudMobilitéOS mobiles

Google Search ne sera plus le moteur de recherche par défaut des smartphones Android que Motorola vendra en Chine. Place à Bing de Microsoft !

Chacun sa route, chacun son chemin… Motorola vient de faire faux bond à Google. Le constructeur américain a en effet décidé que le moteur de recherche intégré par défaut à ses nouveaux smartphones Android vendus en Chine ne serait plus Google Search, mais son concurrent, Bing de Microsoft.

Pour le moment, Motorola n’a pas expliqué les raisons de ce revirement. Mais l’on sait que le constructeur va bientôt lancer la commercialisation de ses terminaux sous Android en Chine, pays avec lequel Google a aujourd’hui maille à partir.

Rappelons que, depuis la mi-janvier, la firme de Mountain View menace de quitter le sol chinois à cause de la censure et du filtrage exercés notamment sur Internet et sur son propre moteur de recherche dans ce pays.

Pour s’assurer que ses smartphones ne seraient pas boycottés par les mobinautes chinois, Motorola semble avoir trouvé en Bing une bouée de sauvetage. Microsoft a récemment réaffirmé sa détermination à poursuivre ses activités commerciales en Chine, malgré les menaces de son confrère Google.

“Que Google reste ou non, nous ferons les promotion [en Chine ] de nos services de recherche en ligne et du ‘cloud computing‘ de manière agressive”, a déclaré  il y a quelques jours Zhang Yaqin, directeur de la R&D chez Microsoft pour la zone Asie-Pacifique.

Motorola multiplie donc les partenariats. Le fabricant avait déjà noué un accord de ce type en janvier dernier avec le moteur de recherche chinois Baidu.

A lire également sur ITespresso.fr : Dossier : Google Android opération séduction


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur