Chronotruck : une belle levée de fonds pour bousculer le fret routier

EntrepriseLevées de fondsMobilitéStart-up
chronotruck-levee-fonds
2 0

La start-up Chronotruck lève 3,5 millions d’euros pour accélérer son modèle de marketplace dédiée au fret routier.

Sur fond de salon professionnel SITL dédié à la logistique, cette levée de fonds devrait faire du bruit.

Chronotruck, place de marché de fret routier à destination des expéditeurs et des transporteurs, a bouclé une levée de fonds 3,5 millions d’euros.

La start-up, cofondée par Rodolphe Allard, David Botvinik et Matthieu Verrecchia, est notamment soutenue par le fonds Seventure Partners (la filiale de Natixis – groupe BPCE apporte deux millions d’euros) et Bpifrance (prêt à l’innovation).

Les fonds collectés serviront aux développements technologiques et au recrutement pour accompagner l’expansion de Chronotruck sur son segment de marché. L’effectif devrait passer de 14 personnes à 50 d’ici la fin de l’année.

Lancée en septembre 2015, Chronotruck revendique désormais 1400 transporteurs professionnels qui travaillent de manière régulière et 500 entreprises expéditrices actives en France. La start-up assure également transporter l’équivalent « d’un millier de palettes par semaine » grâce à sa plateforme.

« Au départ, nous étions très positionnés sur des petits transporteurs d’un côté et des clients TPE de l’autre pour valider le modèle économique », évoque Rodolphe Allard dans un entretien accordé à ITespresso.fr. « L »un des objectifs avec cette levée de fonds est d’aller chercher des clients grands comptes ».

L’amplitude de volume de marchandise transportée est grande : entre 50 kilos (via un utilitaire) et 24 tonnes (via les camions semi-remorques).

Le co-fondateur observe aussi un certaine « mixité » dans les parcours effectués par les transporteurs : cela va de quelques palettes pour des trajets en région parisienne ou d’une zone industrielle à une autre en Ile-de-France à un camion complet pour aller jusqu’à Marseille.

Le modèle économique de Chronotruck s’appuie sur un système de géolocalisation, de pricing et d’adressage visant à déterminer les prix les plus compétitifs pour le transport de marchandise en express.

Les entreprises clientes établissent leur besoin et les transporteurs professionnels peuvent répondre via une app.

Ce que David Botvinik, un autre cofondateur de Chronotruck (ex-FIA NET), résume dans le communiqué avec la formule : « trouver le bon camion, au bon endroit, au bon moment, et au bon prix pour nos clients. »

La start-up prend une commission sur les prestations réalisées par son intermédiaire.

En France, une autre jeune pousse a pris position sur le même segment d’activité : Convargo. Elle est soutenue par un pool d’entrepreneurs du Web comme Xavier Niel (Free et Kima Ventures), Jacques-Antoine Granjon (Vente Privée), Pierre Kosciusko-Morizet et Olivier Mathiot (Rakuten-PriceMinister).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur