Cisco aménage les parkings avec Streetline

Régulations
Cisco Streetline parking stationnement

Cisco va mettre à contribution son infrastructure réseau pour accompagner Streetline dans le déploiement de son produit phare : Parker, une solution de gestion du stationnement.

Cisco va renforcer son implication dans l’aménagement numérique des villes.

Le spécialiste des réseaux va mettre ses infrastructures à contribution pour accompagner Streetline dans le déploiement de son produit phare : une solution de gestion du stationnement en temps réel.

La technologie sous-jacente repose sur des capteurs installés à proximité des places de parking. Des magnétomètres et des détecteurs de luminosité déterminent la présence ou l’absence d’un véhicule sur chaque place.

Dissimulés à même le bitume, ces équipements sont connectés à un réseau sans fil à travers lequel ils rapatrient les informations (taux et nature du remplissage) vers un serveur central.

Ce dernier est lié à l’application mobile Parker, disponible pour les smartphones et les tablettes, sous Android comme iOS.

La solution s’applique aussi bien aux espaces de stationnement en pleine rue, le long des trottoirs.

Outre une synthèse vocale, on recense un moteur de recherche par points d’intérêt et critères particuliers (places handicapés, présence d’un parcmètre, etc.)

S’y adjoint un système de paiement électronique avec la possibilité de réserver sa place et de planifier l’itinéraire retour vers le véhicule.

Streetline va exploiter les points d’accès Wi-Fi de Cisco pour étendre son réseau opérationnel.

Comme le note TechCrunch, le déploiement de Parker n’est pour l’heure finalisé qu’à San Mateo et San Carlos, dans l’État de Californie, où se trouve le siège social de Streetline.

Fondée en 2005 par Tod Dykstra (actuel membre du Conseil d’administration), la société a noué, fin 2010, sous la houlette de son CEO Zia Yusuf, d’autres accords de déploiement, avec Los Angeles, Washington et Indianapolis.

Elle a levé, en juin 2011, 15 millions de dollars auprès de fonds d’investissement (Fontinalis Partners) et de capital risque (RockPort Capital Partners).

En France, la société Webelis a développé Statiophone, une solution comparable qui lui a valu une distinction en tant que premier lauréat de l’appel à projets “Rendez-moi la ville + Facile”, lancé par la ville de Nantes.

Fruit de l’ouverture des données publiques (open data), ce service à valeur ajoutée offre des outils de hiérarchisation et de mémorisation des parkings. Le synthèse vocale permet notamment d’obtenir des informations tarifaires.

La ville de Paris s’attache quant à elle à substituer aux horodateurs le paiement par SMS, moyennant l’association d’un numéro de téléphone à une plaque d’immatriculation.

Le trafic automobile et ses enjeux sont sources d’initiatives à plus grande échelle.

Témoin Xerox, qui planche sur une optimisation de l’espace de stationnement en fonction des individus (public, privé, réservé à certaines catégories d’usagers). Il est également question d’ajuster les prix selon des paramètres conjoncturels, notamment les week-ends et jours fériés.

——– Quiz ITespresso.fr ——–
Connaissez-vous tous les secrets du Wi-Fi ?

Crédit photo : Krom1975 – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur