Cisco : le trafic des données mobiles dans tous ses états

CloudM2MMobilitéRéseauxTablettes

L’équipementier réseaux télécoms donne ses perspectives 2012-2016 du trafic data mobile. Il sera multiplié par 18 d’ici 2016 dans le monde.

Cisco continue de nous donner le tournis avec ses prévisions en termes de trafic mondial de données mobiles : il sera multiplié par 18 d’ici 2016.

A cette échéance, nous passerons à un volume de 130 exa-octets de données mobiles écoulé en un an (sachant qu’1 exa-octet = 1024 peta-octets).

En taux de croissance annuelle sur la période de référence (2012-2016), c’est un augmentation de 78 %.

Le volume du trafic mondial de données mobiles sera trois fois supérieur à celui du trafic fixe à l’échelle mondiale.

La plaque régionale “Europe Occidentale” devrait observer une multiplication par 14 du trafic de données mobiles.

Les terminaux connectés vont envahir le monde : 8 milliards d’appareils mobiles à usage personnel connectés à Internet (plus que le niveau de la population mondiale évalué dans 4 ans), près de 2 milliards de connexions machine-to-machine (M2M).

Toujours selon les indicateurs issus du Cisco Visual Networking Index (VNI), les applications cloud représenteront 71 % du flux de données mobiles mondial. Le trafic cloud sera multipliée par 28 (taux de croissance annuel :  95%).

Autre enseignement de l’étude Cisco : 39 % des appareils mobiles (quatre milliards de terminaux) seront compatibles IPv6 d’ici 2016.

Cela arrange bien les affaires de Cisco : le trafic vidéo sur les réseaux mobiles devrait constituer 70 % du flux de données mobiles toujours à la même échéance.

Si l’on effectue un tri par équipement, les smartphones, les ordinateurs portables et autres dispositifs mobiles génèreront environ 90 % du trafic mobile mondial. Le trafic M2M en représentera 5 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur