Cisco menacé par les géants des télécoms

Cloud

L’équipementier des réseaux IP Cisco subit la pression des grands fabricants mondiaux des télécoms. Il prévient que sa marge brute sur les produits habituels va continuer de chuter.

Dans un récent bilan dressé auprès de la Commission des Opérations de Bourse américaine pour la fin de son deuxième trimestre fiscal, en janvier dernier, Cisco a indiqué qu’il rencontrera une nouvelle baisse de ses marges pour ses produits d’accès distant et de commutation destinés aux petites et moyennes entreprises. La firme a précisé qu’elle “fait face à une pression accrue de la part des grands fournisseurs d’équipements télécoms tels Lucent, Ericsson et Nortel, ainsi que de petites entreprises à forte valeur ajoutée”.

Pour conserver son rang, Cisco a intensifié ses efforts en recherche et développement. Lors des six premiers mois de 1999, les dépenses R&D ont atteint 221 millions de dollars (1,3 milliard de francs), soit 12% du résultat net des ventes. Durant la même période en 1998, la part R&D représentait 11,9% des ventes. La compagnie travaillera notamment sur le développement de la technologie ADSL et des modems pour réseaux câblés. Cisco indique par ailleurs qu’il continuera d’acquérir de petites sociétés et rejette l’idée du rachat d’une grande entreprise.

L’équipementier prévient surtout que sa taille financière et le développement du service aux clients pourraient l’empêcher d’être compétitif à force d’exiger des moyens de plus en plus importants. Selon le rapport, “plusieurs compagnies actuellement ou potentiellement concurrentes possèdent des ressources financières, techniques et de marketing supérieures à celles de Cisco. Comme de nombreux clients achèvent le déploiement d’infrastructures, ils demanderont des services, du support et des investissements supérieurs à ceux déjà expérimentés par la compagnie.”

Pour en savoir plus : http://www.cisco.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur