Cisco relativise l’intérêt du WiMax

Mobilité

Selon le responsable technique de Cisco, la technologie sans fil ne disposerait d’aucun modèle économique.

Le potentiel des réseaux étendus sans fil WiMax serait largement surestimé selon le responsable technique de Cisco, Charles Giancarlo. “98 % de la population des pays développés seront bientôt câblés. Nous ne pensons pas qu’installer des points d’accès sans fil ait beaucoup de sens”, a confié le responsable à VNUnet.com lors de la conférence annuelle Networkers 2005 de Cisco. “Les technologies sans fil sont déjà largement déployées. Selon nous, il n’y a pas de bon modèle économique [pour le WiMax].”

Le WiMax, ou IEEE 802.16, est une technologie sans fil à haut débit et à longue portée dont le principal soutien est Intel. Le fondeur présente ce standard comme une alternative aux technologies DSL. En plus de la concurrence des services filaires grand public et professionnels, le WiMax est en compétition avec la téléphonie 3G. Bien que le fabricant Nokia ait déclaré le mois dernier qu’il envisageait une coexistence des deux technologies, Charles Giancarlo reconnaît que ce sont les “transporteurs” – et non pas les fabricants d’appareils – qui décideront finalement de l’avenir du WiMax.

L’Internet dans les zones rurales

Cependant, le WiMax est en mesure de fournir des services Internet dans des zones rurales ne disposant pas d’accès filaires. Mais ces zones sont peu nombreuses, précise Giancarlo. La technologie peut également être utilisée pour établir une connexion sans fil entre deux immeubles, ce qu’on appelle une liaison point à point.

L’année dernière, la société Telabria a commencé la construction d’un réseau WiMax commercial dans le sud-est de l’Angleterre. Cependant, le responsable technique de Cisco estime qu’il sera très difficile de finaliser ce projet à temps. “Le WiMax n’est pas encore standardisé”, explique-t-il, soulignant le fait que le WiMax utilise une dizaine de technologies et trois fréquences différentes, ce qui nuit à l’interopérabilité. “Cette technologie ne pourra pas se généraliser tant qu’elle ne sera pas standardisée.”

(Article traduit de VNUnet.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur