Cisco se défend face à la FTC

Régulations

Le géant des réseaux repousse les accusations de la FTC selon lesquelles il aurait tenté de négocier le partage du marché des réseaux avec ses deux principaux concurrents.

Cisco nie avoir jamais tenté d’imposer un partage du marché des télécommunications à ses principaux concurrents, Northern Telecom et Lucent Technologies comme le lui reproche la FTC (Federal Trade Commission), l’organisme de régulation américain. S’il reconnaît avoir eu des discussions séparées avec les deux sociétés autour d’éventuels partenariats, le groupe explique qu’il n’y avait rien de secret ni de déloyal dans ces échanges. Il indique que les trois sociétés sont actuellement en concurrence sur les mêmes marchés nés de la convergence entre la téléphonie et les réseaux.. Dans un communiqué publié lundi, Cisco affirme que les “discussions ont été ouvertes et rendues publiques dans plusieurs forums et dans de nombreux comptes-rendus de presse.” Pour lui, “il ne s’agit pas d’une critique des pratiques de la société mais d’une interrogation sur des discussions terminées depuis six mois.” Il explique que les discussions avec Nortel et Lucent ont été “coopératives” parce que les trois voulaient mettre en place des standards communs.

Lucent et Nortel confirment que la FTC les a contactés à propos de leurs négociations avec Cisco et se déclarent prêts à coopérer. La FTC leur aurait assuré qu’ils n’étaient pas la “cible” de l’enquête. Bill Price, porte-parole de Lucent, explique que sa société était bien en discussion avec Cisco depuis 1997mais”les négociations se sont terminées au début de l’année parce qu’il devenait évident que Cisco et Lucent étaient tous deux intéressés par les mêmes marchés”. L’affaire rappelle celle qui oppose Microsoft au ministère de la justice. Ce dernier soupçonne en effet le numéro un du logiciel d’avoir tenté de convaincre Netscape de partager le marché des navigateurs avec lui.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur