Cisco victime d’une nouvelle faille de sécurité

Cloud

La vulnérabilité toucherait les firewal PIX à travers le protocol de VoIP
SIP.

Les années se suivent et se ressemblent pour Cisco. A l’occasion de la conférence Black Hat (2 et 3 août 2006 à Las Vegas), Hendrik Scholz, un développeur pour le compte de la société allemande Freenet Cityline, a révélé l’existence d’une vulnérabilité dans les produits Cisco. Celle-ci affecterait les appliances PIX qui font office de pare-feu.

La brèche de sécurité serait liée au protocole SIP (Session Initiation Protocol) dédié à la voix du IP et permettrait à un attaquant de passer outre les protections du firewall pour accéder, depuis l’extérieur, aux serveurs internes d’une entreprise. Cisco a déclaré avoir pris note de la révélation et enquêter sur l’existence d’une telle vulnérabilité.

Une attitude totalement différente de celle de l’année dernière. En 2005, le constructeur de matériel réseau avait poursuivit Michael Lynn, un chercheur qui avait également profité du Black Hat pour révéler une faille liée à l’Internet Operating System de Cisco (voir édition du 29 juillet 2005).

Cette année, Cisco semble donc se racheter une conduite. Il était l’un des principaux sponsor de la conférence et Michael Lynn faisait parti de la liste des invités que Cisco organisait au Ceasars Palace.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur