Clients légers : HP place le curseur en entrée de gamme

CloudPoste de travailSystèmes d'exploitationVirtualisation
hp-t420-client-leger
3 3

HP enrichit son offre de clients légers avec le modèle t420, positionné en entrée de gamme et orienté sur les environnements de bureaux virtuels (DaaS).

Pas de ports USB 3.0, le Wi-Fi en option, 16 Go de stockage flash au maximum, 2 Go de mémoire vive non extensibles et partagés avec le processeur graphique… La fiche technique du client léger HP t420 est à l’image de son positionnement en entrée de gamme.

Annoncé à partir de 325 euros HT pour fin juillet, ce nouveau modèle cible notamment les opérateurs de centres d’appels ; et plus globalement les environnements de bureaux virtuels (DaaS). Il est livrable avec trois systèmes d’exploitation 32 bits : d’un côté, Windows Embedded Standard 7E ; de l’autre, deux distributions Linux (HP Smart Zero Core ou HP ThinPro avec son interface de type desktop).

A 18 x 14 x 3,5 cm pour 740 g, on est sur un format compact (0,88 L), le tout sans ventilateur. La connectivité inclut une interface Ethernet Gigabit, 4 ports USB 2.0 (deux en façade ; autant à l’arrière), ainsi que deux sorties vidéo (DVI-D + VGA, pour une définition maximale de 1920 x 1200 pixels à 60 Hz).

Sous le capot, on trouve une puce AMD GX-209JA (bicoeur, 1 GHz) associée à 2 Go de RAM DDR3L-1066 (capacité non extensible, donc) et à 8 ou 16 Go de flash MMC. HP met en avant la prise en charge étendue des OS serveur (Windows Server 2012 / 2012 R2 Remote Desktop Services, VMware Horizon View Virtual Desktop Infrastructure, Citrix XenApp 5…).

Le t420 rejoint, dans la lignée « Flexible Thin Clients », les modèles t820, t620 et t520. Ce dernier propose, pour un prix comparable dans sa version de base (320 euros HT), un SoC plus puissant (AMD X-212JC ; bicoeur à 1,2 GHz), un DisplayPort double, de l’USB 3.0, une capacité de mémoire vive extensible à 8 Go, une solution graphique AMD Radeon HD intégrée et la possibilité d’installer Windows Embedded Standard 8. Wi-Fi 802.11n et Bluetooth restent en option.

Dans les deux cas, l’administration s’effectue via la solution HP Device Manager, pour le déploiement des pilotes et des mises à jour système, la découverte de nouvelles machines ou encore l’assignation de certificats de sécurité.

Crédit photo : HP


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur