Cloud : Box.net va chercher le bonheur sur les smartphones Xperia

CloudData-stockageEntrepriseStockage

Box.net promeut son cloud sur les plates-formes mobiles et offre aux acquéreurs d’un smartphone Sony Ericsson Xperia 50 Go d’espace de stockage.

En guise de représailles à l’alliance de Dropbox et HTC, Box.net noue avec Sony Ericsson un partenariat similaire. Jusqu’au 31 décembre 2012, tous les acquéreurs d’un smartphone de la gamme Xperia pourront solliciter, sans frais, 50 Go d’espace de stockage en ligne.

Enième prestataire sur un marché du cloud personnel dont la multiplicité des acteurs a entraîné la saturation, le projet amorce sa septième année d’exercice, fort d’une convoitise certaine qui aurait notamment vu son P-DG Aaron Levie refuser une offre de rachat à 500 millions de dollars.

Discret face à des solutions autrement plus populaires telles que le SkyDrive de Microsoft et l’écosystème iCloud d’Apple, le service, fort de 8 millions d’abonnés (100 000 nouveaux inscrits par semaine) joue la carte de l’universalité.

A cet effet, des clients mobiles sont disponibles pour iOS, Android… et WebOS, dont Box.net s’est affiché comme l’un des fers de lance, durant la courte épopée de la tablette TouchPad.

Laissé en friche face à des outils alternatifs plus riches en fonctionnalités de gestion, ce nuage personnel fait de ses 50 gigaoctets gratuits un attrait décisif qui contribue à cette croissance exponentielle d’un chiffre d’affaires triplé sur l’exercice 2011.

A titre comparatif, Dropbox, à l’instar de Wuala, limite sa clémence à 2 Go, quand Ubuntu One s’est récemment avancé vers les rives du Rubicon des 5 Go.

Significatif, ce fossé augure d’une brèche dans laquelle Aaron Levie compte s’engouffrer, à en croire les quelques bribes lâchées en ce sens, à l’occasion d’une interview accordée à Vator.

Nous misons sur notre modèle freemium [version “business” limitée à 5 Go, ndlr] pour renforcer notre assise dans les entreprises. En qualité d’utilisateur final, le salarié est à même de faciliter l’adoption de l’outil par son département IT“, estime le P-DG et co-fondateur de Box.net.

A terme, cet écosystème intègrera des fonctionnalités sociales destinées aux professionnels. L’ensemble s’adjoindra à ces composantes sécuritaires (quotas, contrôle des accès) tout juste intronisées.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur