Cloud : Google dévoile son offre IaaS Compute Engine

Cloud

A l’occasion de l’événement Google I/O, la firme de Mountain View a levé le voile sur sa nouvelle offre de IaaS Google Compute Engine, destinée à l’hébergement d’applications sur l’infrastructure de Google.

La conférence développeurs Google I/O 2012 est riche en annonces mobiles (Android), Web (Chrome), mais aussi cloud.

Google Compute Engine est une nouvelle offre IaaS (Infrastructure as a Service) qui se destine à l’hébergement d’applications sur l’infrastructure de Google. L’avantage de cette solution provient de la capacité à mobiliser de grosses quantités de ressources à la demande.

Elle n’est en revanche que la généralisation de Google App Engine, une offre PaaS quasi identique lancée précédemment par Google à destination des développeurs invités à héberger leurs applications sur les datacenters du moteur de recherche, rappelle Silicon.fr.

Est-ce un concurrent sérieux d’Amazon Web Service et de Microsoft Azure qui s’annonce ? Google a tenu à relativiser son offre :

« Nous savons que certains d’entre vous ont besoin de plus de ressources et nous avons la technologie pour vous aider avec des instances qui sont très consommatrices de ressources informatiques intenses, mais ne nous demandez pas plus », a déclaré Urs Hölzle, vice-président senior Infrastructure technique de Google, sous-entendant que la firme n’ira pas au delà. « Voilà comment l’IaaS est supposée fonctionner. »

Le même moteur que Google Search

La solution « informatique dans le cloud » de Google s’appuie sur la même infrastructure que Google Search (moteur de recherche), Gmail (messagerie) et Google Ads (publicité).

L’utilisateur peut lancer des machines virtuelles Ubuntu ou CentOS à la demande, avec des instances sur 1, 2, 4 ou 8 cœurs, disposant chacune d’une mémoire 3,75 Go.

Le stockage des données est flexible, avec d’une part des disques éphémères liés au cycle de vie des machines virtuelles, d’autre part des disques permanents et répliqués dans les data centers de Google, et enfin un accès à Google Cloud Storage.

Idem pour le réseau également qualifié de flexible, avec des adresses IP externes statiques ou éphémères pour connecter les machines virtuelles à Internet, et un firewall configurable. Google fournit enfin des API ouvertes de type REST.

Les tarifs de Google Compute Engine.

 

 

Crédit image : © James Thew – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur