Clover Trail : un grain de sable dans la machine Intel ?

MobilitéPoste de travailSystèmes d'exploitation
Intel Atom Z2760

Intel connaîtrait des accrocs dans l’élaboration de ses processeurs Clover Trail. Ces contrariétés auraient trait à la gestion de la consommation d’énergie et pourraient retarder la sortie des tablettes Windows 8.

Intel, l’arroseur arrosé ?

Le fondeur de Santa Clara, qui a dénoncé l’empressement de Microsoft en prétendant que Windows 8 ne serait pas finalisé à sa sortie le 26 octobre, est à son tour pointé du doigt, pour ses atermoiements dans le développement des processeurs Atom Clover Trail.

Des retards dans la livraison de ces composants tout-en-un (“System-on-a-Chip” ou SoC) pourraient repousser d’autant la sortie des tablettes qu’ils doivent équiper.

En cause, des technologies de gestion de la consommation électrique, qui seraient encore en cours de développement et bloqueraient par là même toute la chaîne en aval, jusqu’aux partenaires assembleurs (OEM).

Si cet accroc se confirme, il déteindrait sur de nombreux constructeurs : Acer, Asus, Dell, Fujitsu, HP, Lenovo, LG, Samsung ou encore ZTE ont prévu d’implémenter dans leurs produits ledit Clover Trail, officiellement connu sous la dénomination Atom Z2760.

Fort d’une enveloppe thermique annoncée à 1,7 W, ce bicoeur cadencé à 1,8 GHz est annoncé aussi frugal en énergie que les plates-formes ARM, pour une puissance de calcul comparable à fréquence équivalente.

Mais sans technologies de gestion pour le seconder, l’autonomie et la longévité des batterie intégrées aux terminaux mobiles s’en ressentiront, la faute à une consommation hasardeusement régulée.

A trois semaines de l’échéance, se dessine un revers significatif pour le tandem “Wintel” (alliance Intel – Microsoft), qui affiche pourtant clairement ses vues sur le segment des tablettes.

Dépêché par Intel, le porte-parole Jon Carvill préfère balayer les on-dit. D’un ton rassurant, il certifie à Bloomberg que les tablettes et convertibles basés sur le Clover Trail sortiront bien dans la foulée de Windows 8.

Nos travaux en étroite collaboration avec Microsoft et ses partenaires nous ont permis de tester et faire valider nos puces, lesquelles seront prêtes pour le 26 octobre“, résume l’intéressé, repris par TechWeek Europe.

A l’heure où les ventes de smartphones dépassent celles des PC en termes de volume, le tournant est crucial pour Intel.

Face aux nombreux fabricants qui utilisent les processeurs du concepteur britannique ARM (Qualcomm, Samsung, Texas Instruments, etc.), l’alliance historique avec Microsoft ne fait plus guère de sens.

Elle est même près de voler en éclats, alors que les analystes s’accordent à penser que les stratégies des deux groupes vont progressivement diverger jusqu’à s’opposer, inexorablement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur