CNIL européennes – Google : ça coince vraiment

Régulations
google-cnil-europe-sanctions

Les autorités européennes de protection des données considèrent que Google n’a pas apporté de réponses concrètes sur la question du respect de la vie privée. Gare aux sanctions.

Google n’a pas répondu aux sollicitations des CNIL en Europe avec satisfaction.

Elles envisagent très sérieusement de passer à la phase de répression.

Après avoir menée plusieurs mois d’enquête et privilégié la discussion, les autorités européennes de protection des données considèrent que le groupe Internet “n’a pas apporté de réponse précise et opérationnelle à leurs recommandations” sur le respect de la vie privée.

Une nouvelle étape s’enclenche : elles proposent la mise en place d’un groupe de travail, piloté par la CNIL, “pour coordonner leur action répressive” qui devrait se concrétiser “avant l’été”.

Ce “projet d’action” sera soumis pour validation au G29 (groupe des CNIL européennes) à l’occasion de la plénière du 26 février.

C’est donc sur un constat d’échec pour les autorités de protection des données en Europe qui ont cherché à obtenir de la part de Google des nouvelles règles de confidentialité.

Celles-ci devaient rendre l’information plus transparente et favoriser un meilleur contrôle de la part des utilisateurs alors que le groupe Internet avait uniformisé les conditions d’usages de ses services courant 2012 dans le monde.

Quiz : Maîtrisez-vous vraiment les données sur Internet ?

(Credit photo : Shutterstock.com – Copyright : Bruce Rolff)

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur