La CNIL garde l’œil ouvert sur les systèmes de traçage des clients en magasin

Cloud
cnil-geolocalisation

La CNIL se fend d’un rappel de la loi concernant les nouveaux systèmes de mesure de fréquentation et d’analyse du comportement des consommateurs installés dans les magasins en France.

La technologie iBeacon d’Apple n’est pas passée inaperçue aux yeux de la CNIL. La Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés vient en effet de publier un article visant à accompagner “les professionnels pour que ces dispositifs soient mis en œuvre en respectant la vie privée des consommateurs”.

Rappelons que la technologie iBeacon, pour prendre cet exemple, est un système de géolocalisation sans fil lancé en 2013 par la firme de Cupertino.

iBeacon fonctionne à l’aide d’une balise, le beacon, qui émet un signal en continu, et d’un récepteur, le smartphone, qui intègre les différentes applications supportant iBeacon. La technologie se base sur la norme de transmission sans fil, le Bluetooth basse consommation BLE (Bluetooth Low Energy), qui consomme dix fois moins d’énergie que le Bluetooth normal.

A cet effet, la CNIL se fend d’un rappel concernant les limites liées à l’utilisation de ces outils de mesure de fréquentation, la réglementation existante et les risques concernant les données personnelles.

Concernant les panneaux publicitaires avec mesure d’audience, elle souligne ainsi que l’anonymat des consommateurs dans les magasins doit être préservé : « les images ne doivent pas être enregistrées, ni transmises à des tiers, ni même visibles par les prestataires qui proposent ces dispositifs à la vente ou à la location ».

Les personnes doivent aussi être clairement informées que ces dispositifs ont été mis en place dans les magasins qu’elles fréquentent.

La Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés rappelle par ailleurs que « tout système de mesure automatique de l’audience d’un dispositif publicitaire ou d’analyse de la typologie ou du comportement des personnes passant à proximité d’un dispositif publicitaire est soumis à autorisation de la CNIL ».

Pour ce qui a trait au fonctionnement des dispositifs de mesure de fréquentation des magasins, la vie privée des clients doit absolument être  préservée : les données émises par les smartphones doivent être effacées lorsque son porteur sort du magasin, ou «l’algorithme d’anonymisation utilisé doit assurer un fort taux de collision, c’est-à-dire qu’un identifiant en base doit correspondre à de nombreuses personnes ».

Les personnes concernées doivent aussi être informées de façon visible de leurs droits. Ainsi, la CNIL note qu'”une information claire doit être affichée dans les lieux où sont mis en place ces dispositifs afin de garantir une réelle transparence vis-à-vis du public”.

 

Quizz ITespresso.fr : Que savez-vous de la e-réputation ?

 

Crédit image : Gonzalo Aragon – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur