Comcast s’incruste dans les réseaux sociaux avec le rachat de Plaxo

Mobilité

Le conglomérat américain insuffle une nouvelle vie au service social créé en 2001.

Le conglomérat des média et des communications américain Comcast a annoncé l’acquisition de Plaxo, une des premières start-up de réseaux sociaux. Le montant payé par Comcast est évalué entre 145 et 175 millions de dollars (93 et 112 millions d’euros).

Avant le développement effréné des sites de réseaux sociaux sur Internet, Plaxo avait eu l’idée de transformer le répertoire d’adresses en un moyen de rester en permanence connecté à son réseau. En définitive, Facebook et MySpace ont véritablement mis en oeuvre avec succès le concept de Plaxo.

Comcast, une des plus grandes entreprises de câble et fournisseur Internet à haut débit, prévoit d’offrir Plaxo sur toute sa gamme de produits sans-fil : télévision, téléphones et Internet. “Un réseau social aura plus de chances de réussir s’il est accessible depuis plusieurs endroits, et Plaxo sera disponible sur tous les écrans des produits Comcast “, s’est réjoui Sam Schwartz, le vice-président de Comcast Interactive Media.

Plaxo spammeur

Pour Comcast, intégrer ce nouveau service au sein de sa gamme de produits est une stratégie pour améliorer la fidélité de ses quelque 24 millions de clients. Le directeur exécutif de Plaxo Ben Golub a estimé que les réseaux sociaux avaient leur place au-delà d’Internet. Les téléspectateurs pourront par exemple choisir leur programme télévisé en fonction des recommandations de leurs amis sur Plaxo.

Après un démarrage sur les chapeaux de roue en 2001, Plaxo vu sa réputation se ternir. Les envois répétés de mails informant les utilisateurs de tout changement concernant les membres de leur réseau lui ont valu les accusations de spammeur.

Mais au cours des trois dernières années, la start-up a su rebondir en concluant des partenariats avec des grandes entreprises du web comme Google, Yahoo ou Macintosh, en proposant la synchronisation des répertoires et des agendas. Plaxo compte aujourd’hui 20 millions d’utilisateurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur