Compaq joue Unix sur tous les fronts

Cloud

Tout en poussant son Unix Tru64 pour plateforme Alpha, Compaq rejoint IBM, SCO et Sequent au sein du groupe Monterey, qui développe un Unix 64 bits standardisé et optimisé destiné au Merced d’Intel.

Comme prévu la semaine dernière (voir édition du 2 avril 1999), Compaq vient de rejoindre officiellement le consortium Monterey. Créé en octobre dernier par IBM, SCO et Sequent (voir édition du 26 octobre), ce dernier a pour objectif de développer un Unix 64 bits optimisé pour le Merced, la future plate-forme d’Intel. Il s’appuie pour cela sur les Unix actuels des trois sociétés à savoir l’AIX d’IBM, l’Unixware de SCO et le Dynix/PTX de Sequent.

Compaq a beau être le premier revendeur de l’Unix de SCO, jusqu’ici, il s’était toujours opposé au projet Monterey car l’Unix développé par le consortium ne sera pas compatible avec Tru64, le système d’exploitation Unix 64 bits destiné aux stations Alpha dont Compaq a hérité suite au rachat de Digital.

Il supportera désormais le développement de l’Unix optimisé pour la plate-forme d’Intel dans le cadre du projet Monterey tout en continuant de développer Tru64 (la version 5 est en préparation). Il vient d’ailleurs de dévoiler l’ES40, un serveur Unix équipé d’un processeur Alpha 21264 à 500 MHz qui tourne sous Tru64 et bénéficie de la technologie de clustering associée. Histoire de se ménager une porte de sortie, la plate-forme est même compatible Linux.

Selon le Gartner Group, devant la menace grandissante que représente Linux (voir édition du 1er avril 1999), le marché Unix devrait resserrer fortement ses rangs dans les années à venir. Trois grands Unix se dégagent aujourd’hui qui devraient rallier les autres systèmes. Il s’agit de Sun-Solaris, d’HP-UX et d’AIX/Unixware.

Pour en savoir plus :

* http://www.compaq.com.

* http://www.ibm.com.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur