Comparer en ligne les tarifs bancaires : le portail public peut mieux faire

Data-stockageE-commerceMarketingMobilité
comparer-tarifs-bancaires-Net-gouvernement-peut-mieux-faire
0 2

Bercy a inauguré un comparateur de tarifs par services bancaires par département. Le premier test à chaud est décevant.

Le gouvernement vient d’officialiser l’ouverture du premier comparateur public et gratuit des tarifs bancaires en France sur Internet.

Rendez-vous sur l’adresse Web : http://www.tarifs-bancaires.gouv.fr/

Ce portail a été élaboré par le Comité consultatif du secteur financier (CCSF), instance de concertation entre les banques, les assurances et les consommateurs, sous la houlette de Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics.

Il porte sur 11 tarifs de l’Extrait Standard de l’Observatoire des Tarifs Bancaires (OTB) des 155 principaux établissements de crédit et prestataires de services de paiement exerçant en France.

Accessible sur ordinateur, tablette et mobile, cet outil « fiable et impartial » permet d’effectuer des comparaisons par département. Le développement, l’intégration, l’hébergement et la diffusion du portail est assuré par Actimage.

Objectif affiché par le gouvernement : un peu plus de transparence dans les tarifs des services de banque pour développer la concurrence.

« C’est le sens du comparateur et de notre action en faveur de la mobilité bancaire », précise Michel Sapin, cité dans le communiqué. « J’ai par ailleurs demandé qu’une étude soit faite sur ce que recouvrent les frais de tenue de compte, pour améliorer encore la comparabilité des tarifs. »

Les consommateurs vont progressivement gagner en flexibilité. En vertu de la loi relative à la consommation du 17 mars 2014, ils pourront changer d’établissement bancaire plus facilement.

Ce sera encore amélioré à partir de février 2017. Un décret d’application de la loi Macron d’août 2015 (croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques) vient d’être publié pour effectuer cette démarche gratuitement, simplement et automatiquement. Et ce, « sans aucune démarche administrative en dehors de la signature d’un mandat qu’il devra donner à sa nouvelle banque ».

Premier test peu concluant

A priori, à travers Tarifs-bancaires.gouv.fr, on peut comparer les coûts des abonnements à des services de banque à distance (Internet), les frais associés à un produit offrant des alertes sur la situation du compte par SMS (par alerte reçue) ou ceux prélevés par retrait d’espèces à un DAB d’une autre banque, les tarifs des cartes de paiement (à débit immédiat ou en différé), etc.

On a essayé pour une recherche simple dans le 77 sur le critère « Frais par retrait d’espèces à un DAB d’une autre banque » en précisant « tous établissements ».

Seuls trois résultats apparaissent (Allianz Banque, Axa Banque et BNP Paribas). Coût de la prestation : deux sur trois établissements facturent un euro par retrait, selon le comparateur public. Plutôt incomplet ce panorama pour le département de Seine-et-Marne.

Même si le portail précise cette mention « Les tarifs sont relevés au sein de l’extrait standard des tarifs en tête des plaquettes tarifaires disponibles sur le site Internet des banques et des prestataires de services de paiement. Ceux qui sont réellement appliqués peuvent être inférieurs en fonction du profil du client ou des offres commerciales en cours », la retranscription des grilles n’est guère convaincante aux premiers abords.

De quoi donner un répit aux moteurs de comparaison des services bancaires exploités par des sociétés privées comme choisir-ma-banque.com (propriété de Meilleurtaux.com), panorabanques.com ou LeLynx ?

En attendant l’ouverture du portail public, ces trois acteurs avaient diffusé en janvier un communiqué pour mettre en valeur leurs activités respectives. « Plusieurs comparateurs très efficaces existent déjà sur le marché. Des sites Web performants n’ont pas attendu les bonnes résolutions du gouvernement. »

(Crédit photo : Shutterstock.com – Droit d’auteur : pixinoo)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur