Comtrend cherche la bonne vague haut débit

Mobilité

Le fournisseur de solutions télécoms, d’origine taïwanaise, parie sur l’ADSL2+, le VDSL et le CPL pour la zone Europe du Sud.

Pour les acteurs impliqués dans la fabrication de boîtiers multi play fournis aux clients haut débit (customers device equipement), c’est l’une des grandes problématiques : comment positionner ses produits par rapport aux technologies broadband qui montent en puissance? Si l’on rate une vague, il faut attendre la suivante. Le prestataire Comtrend fait partie de la quarantaine de sociétés high-tech dans le monde qui suit avec attention le sable mouvant des technologies haut débit. Il développe des gammes de solutions télécoms pour le compte des opérateurs : modems routeurs xDSL, VoIP, triple play, IP DSLAM…

En l’état actuel, la société high-tech d’origine taïwanaise en a repéré quelques technologies qu’elle juge prometteuses : l’ADSL 2+ (en partenariat avec Alcatel), la VDSL2 avec Ericsson mais aussi des solutions émergentes comme la fibre optique (encouragée par les efforts menés par des fournisseurs daccès Internet à très haut débit sur Paris comme Erenis et CitéFibre).

Dernier “dada” haut débit : les courants porteurs en ligne (CPL). Comtrend a sélectionné DS2, une société espagnole qui fabrique des semi-conducteurs destinés aux applications CPL, pour ses propres produits de CPL qui seront destinés cette fois-ci aux opérateurs de télécommunication et aux détaillants. La technologie de réseau CPL à 200 Mbit/s de DS2 a été intégrée dans le nouvel adaptateur Ethernet CPL CT-901 de Comtrend. Celui-ci assure que les courants porteurs en ligne ont un bel avenir dans l’établissement de réseaux domestiques. “Nous ne percevons pas le CPL comme un concurrent des solutions DSL mais comme un complément”, analyse Harold Fitch, Directeur Général Europe du Sud chez Comtrend.

Remonter la pente

Toutefois, compte tenu de son parcours pas toujours linéaire, Comtrend se montre humble. “En 2005, nous avons raté le coche des boxes en France. Nous n’avons pas été assez compétitif (…)Mais nous restons convaincus que la convergence voix-données-vidéo reste la voie à suivre”, explique Harold Fitch. Le fournisseur a travaillé avec des FAI comme Club Internet, Telecom Italia ou Neuf Télécom mais uniquement sur “des petits volumes”.

Comtrend réalise un tiers de son chiffre d’affaires global en Europe du Sud (dont la France). En 2005, cette division a réalisé un chiffre d’affaires de 34 millions d’euros et parvient à un résultat global “positif”. Alors que le groupe mondial devrait parvenir à une situation d’équilibre financier sur 2006. Harold Fitch dispose d’une équipe de 20 personnes pour couvrir les marchés de l’Europe du Sud (sachant que l’effectif global de Comtrend s’élève à 280 collaborateurs). La société dispose d’un centre R&D à Taïwan mais elle devrait ouvrir prochainement un nouveau pôle en Espagne.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur