Confidentialité : la CNIL privilégie la discussion avec Google “à ce stade”

Marketing
google-cnil-europe-donnees-personnelles

Après les “recommandations” pour mieux protéger les données personnelles, la CNIL accorde à Google un délai de quatre mois pour les prendre en compte. Elle n’exclut pas ensuite une “phase contentieuse”.

Google a reçu un sérieux avertissement de la part des CNIL européennes pour sa gestion jugée opaque des données personnelles.

Quelle sera la suite ?

Google dispose d’un délai de quatre mois pour procéder aux modifications de ces règles de confidentialité uniformisées.

Et se conformer aux recommandations des autorités de régulation européennes en charge de la protection des données personnelles.

Lors de la présentation du rapport d’enquête ad hoc menée par la CNIL, sa présidente a fixé les prochaines échéances.

“Nous allons nous rapprocher de Google pour voir les mesures qu’il entend mettre en œuvre. Nous allons privilégier à ce stade le dialogue”, a-t-elle déclaré selon les propos retenus par Reuters.

“Si Google ne se met pas en conformité dans le temps imparti, nous passerons à une autre phase qui sera une phase contentieuse. Il est clair que c’est cela l’enjeu.”

De son côté, Google indique qu’il a “reçu le rapport” et qu’il est en train “d’en prendre connaissance”.

Néanmoins, il reste ferme sur sa position.

“Notre nouvelle politique de confidentialité démontre notre engagement continu pour protéger les informations de nos utilisateurs et créer des produits de qualité”, déclare Peter Fleischer, en qualité de Global Privacy Counsel chez Google.

“Nous avons reçu le rapport et sommes en train d’en prendre connaissance. Nous sommes confiants dans le fait que nos politiques de confidentialité respectent la loi européenne.”

Crédit photo : Crédit photo Shutterstock : Copyright : jörg röse-oberreich


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur