Confidentialité via Safari : la FTC pourrait infliger une amende à Google

Régulations

Google devrait s’acquitter d’une amende de 22,5 millions de dollars. Ce qui mettrait un terme à la procédure FTC liée aux cookies espions de Google installés via le navigateur Safari d’Apple.

Aux Etats-Unis, Google pourrait s’acquitter d’une amende de 22,5 millions de dollars auprès de la FTC, ce qui mettrait un terme à la procédure engagée contre le groupe Internet pour violation de la vie privée des internautes.

Les grandes orientations sont prises mais la décision du Federal Trade Commission doit être peaufinée, selon le  Wall Street Journal.

A l’origine des griefs : la découverte fortuite en février dernier d’un cookie espion dissimulé par Google dans le navigateur Safari (Apple).

L’examen impromptu de code source qui a permis de découvrir ce cookie a laissé les utilisateurs de Mac OS et d’iOS confrontés à la réalité d’une opération de traçage menée à leur insu, de surcroît sans recours : le système contournait les options de blocage de Safari.

Interpellé à cet égard, Google avait immédiatement amorcé la suppression de ces fichiers témoins sur les machines concernées, se défendant en aparté de toute velléité d’espionnage à grande échelle.

De son côté, Apple a préféré invoquer son ignorance du fait, qui s’orchestrait “dans son dos“, avait rappelé un porte-parole.

Cette affaire avait attiré l’attention de la FTC car un accord avec Google avait été signé en octobre 2011, par lequel le groupe Internet s’engageait, pour les 20 années à venir, à faire preuve de transparence sur ses pratiques liées à la confidentialité.

Un dossier similaire est monté par la Commission européenne, dans le cadre d’un examen approfondi des nouvelles conditions d’utilisation des services Google.

Crédit image : © kebox – Fotolia.com.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur