Conflit à Gaza : l’armée israélienne communique sur YouTube

Mobilité

Vidéos filmées des avions de l’armée israélienne, explications des officiers de Tsahal…Israël veut rallier les internautes à sa cause.

Pour la première fois l’armée d’un pays diffuse officiellement des vidéos et crée une chaîne sur YouTube. La Israeli Defense Force (IDF – Force de défense israélienne) va même plus loin en alimentant un blog complet d’informations, de photos, de vidéos sur ses activités dans le cadre du conflit dans la bande de Gaza.

Créé sur la plate-forme de partage de vidéos de Google le 29 décembre, l’objectif de la chaîne idfnadesk est clairement affiché : “L’unité “porte-parole” de l’IDF est le corps professionnel de l’IDF en charge des relations publiques et avec les médias en Israël et dans le monde entier. Voici notre nouveau site qui va nous aider dans cette tâche”.

Les 28 vidéos montrent des interviews de soldats, d’officiers expliquant les motivations, les objectifs et les avancées de l’armée israélienne dans cette offensive démarrée il y a une dizaine de jours. Les internautes peuvent aussi y voir les bombardements aériens sur les installations du Hamas comme s’ils étaient aux commandes de l’avion.

L’armée israélienne montre, en qualité HD, sur YouTube, les coulisses du conflit avec la préparation de ses soldats ou encore les activités des hommes du Hamas observés depuis les avions de Tsahal.

Pas de vidéos sur l’assaut terrestre

Privés d’images au sein de la bande de Gaza (les journalistes n’y ont pas accès), les médias vont être déçus sur YouTube : a priori, il n’y a pas de vidéos concernant l’assaut terrestre lancé depuis samedi soir par les forces armées israéliennes.

Web 2.0 oblige, les internautes des deux camps, palestinien et israélien, ne se privent pas de commenter les vidéos de la chaîne Idfnadesk. Ils ne mâchent pas leur mot pour dire ce qu’ils pensent du camp adverse. D’ailleurs, sur certaines vidéos, l’armée israélienne a tout simplement désactivé la possibilité d’ajouter des commentaires. La chaîne compte à l’heure où nous publions cet article près de 12 300 abonnés.

De son côté, l’Autorité palestinienne n’est pas en reste sur le terrain de la communication sur Internet. Elle diffuse elle-aussi ses propres informations et ses images du conflit sur son site Web.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur